Charlene de Monaco a subi une intervention chirurgicale qui s'est "très bien passée"

Charlene de Monaco a subi une intervention chirurgicale qui s'est "très bien passée"

TÊTES COURONNÉES - Toujours en Afrique du Sud, la princesse de Monaco se remet d'une opération effectuée vendredi sous anesthésie générale.

La princesse Charlene de Monaco a subi vendredi en Afrique du Sud une intervention sous anesthésie générale liée à une infection des oreilles, du nez et de la gorge qu'elle avait contractée en mai et tout "s'est très bien passé", a indiqué samedi à l'AFP une source au palais princier.

"La princesse a subi une intervention vendredi qui s'est très bien passée. Cette intervention sous anesthésie générale est la dernière des interventions qu'elle devait subir à la suite de son infection ORL (oto-rhino-laryngologique). Elle est maintenant en observation pour 48 heures", a déclaré cette source.

Des absences qui interrogent

Depuis plusieurs mois en Afrique du Sud, son pays d'origine, l'épouse du prince Albert de Monaco, 43 ans, a subi une opération chirurgicale le 13 août, dont peu de détails avaient été rendus publics. Le prince Albert et leurs enfants étaient venus la rejoindre pendant sa convalescence.

Début septembre la princesse avait été hospitalisée d'urgence après avoir fait un malaise en raison de complications liées à la grave infection de l'oreille, du nez et de la gorge qu'elle a contractée en mai, avait expliqué sa fondation dans un communiqué. Elle avait été admise sous un pseudonyme dans un hôpital de Durban, dans le Kwazulu-Natal (est), après s'être effondrée dans le lodge où elle séjournait depuis plusieurs mois. 

Ancienne nageuse, Charlene Lynette Wittstock, née en 1978, a épousé le prince Albert II de Monaco en 2011. Les dix ans de mariage n'ont pas pu être fêtés en juillet en Principauté en raison de l'absence de Charlène.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.