Charlène de Monaco "dans un état stable" après une nouvelle hospitalisation d'urgence

La princesse Charlène de Monaco, le 27 janvier 2020 à la sortie de la cathédrale de Monaco.

SANTÉ - L'épouse du prince Albert a été transportée à l'hôpital en ambulance tard dans la nuit de mercredi à jeudi après un malaise, a indiqué sa fondation ce vendredi 3 septembre, précisant qu'elle était depuis rentrée chez elle. Elle a été opérée il y a quinze jours d'une grave infection ORL.

L'information a été révélée par les médias locaux avant d'être confirmée par la fondation de la princesse. Charlène de Monaco se trouve dans "un état stable" ce vendredi 3 septembre, au lendemain d'un malaise qui l'a contrainte à être hospitalisée d'urgence à Durban. 

L'ancienne nageuse de 43 ans, qui se trouve en Afrique du Sud depuis plusieurs mois, "a été transportée à l'hôpital en ambulance tard dans la nuit de mercredi à jeudi après s'être effondrée en raison de complications suite à la grave infection de l'oreille, du nez et de la gorge qu'elle a contractée en mai", précise un communiqué. Elle a été admise sous un pseudonyme avant de regagner son domicile vendredi matin.

Elle a beaucoup souffert- Chantell Wittstock, directrice de la fondation princesse Charlène de Monaco

"L'équipe médicale de la princesse est actuellement en train de l'examiner ", précise l'organisation désormais basée en Afrique du Sud. Charlène de Monaco a subi le 13 août dernier une opération de quatre heures sous anesthésie générale, sans que le palais de Monaco ne donne plus de détails sur ses soucis de santé.  "Elle a beaucoup souffert", a déclaré à l'AFP Chantell Wittstock, directrice de la fondation. Dans une interview à une radio locale, la principale intéressée avait parlé d’une "infection des sinus assez sérieuse" qui l’empêchait de prendre l’avion pour rejoindre le continent européen. 

Lire aussi

Installée en Afrique du Sud depuis plusieurs mois, la princesse Charlène avait émis l'hypothèse d'un retour en Principauté "fin octobre". Son époux Albert II de Monaco s'est montré plus optimiste auprès du magazine People. "Je sais qu’elle a dit possiblement 'fin octobre', mais c’était avant ces derniers rendez-vous récents. Je suis sûre qu’on peut raccourcir un peu cette période", avançait-il jeudi, ajoutant que "tout dépendrait de l'avis des médecins". Le prince, qui a rendu visite à sa femme avec leurs jumeaux Jacques et Gabriella la semaine dernière, a profité de cette interview pour balayer les spéculations de la presse internationale autour d'une séparation. Des bruits alimentées par l'absence prolongée de la princesse qui n'a pas été vue sur le rocher depuis le mois de février.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.