Charlotte Gainsbourg aimerait ouvrir au public la maison de son père avant la fin de l'année

Charlotte Gainsbourg avait 19 ans quand son père a disparu, le 2 mars 1991.

HOMMAGE - La fille de Serge Gainsbourg a confié dans un entretien à l'AFP qu'elle souhaitait ancrer la maison de son père dans le patrimoine parisien.

Elle a longtemps hésité, mais cette fois, elle est sûre. Charlotte Gainsbourg a confié qu'elle souhaitait ouvrir au public l'hôtel particulier dans lequel a vécu son père, Serge Gainsbourg, dont on célèbrera les 30 ans de sa mort le 2 mars prochain. La chanteuse et comédienne aimerait que la maison située au 5 bis rue Verneuil, dans le 6e arrondissement de Paris soit "un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien", comme elle l'a expliqué dans un entretien à l'AFP.

Un projet qu'elle avait en tête depuis un moment, mais dans lequel elle a eu du mal à se lancer. "Je le gardais comme un trésor. Mais quand je suis partie à New York il y a six ans - maintenant je suis de retour à Paris - j'ai pris de la distance et j'ai compris qu'il fallait que ça se fasse. Pour les gens, mais aussi pour ma santé mentale, il faut que j'arrive à m'en détacher", explique la fille de Jane Birkin.  

Lire aussi

On a l'image d'artistes qui sont dans des espaces immenses, luxueux, là c'est relativement modeste- Charlotte Gainsbourg

"On ne va pas découvrir des choses sur son œuvre mais le cadre de son travail. C'est lui, sa personnalité, c'est assez surprenant. On a l'image d'artistes qui sont dans des espaces immenses, luxueux, là, c'est relativement modeste", poursuit Charlotte Gainsbourg qui rappelle que ce sont d'anciennes écuries réaménagées. 

"À l'époque de ma mère, il y avait peu de choses, puis après il y a eu de plus en plus de bordel très arrangé ! Il a transformé ça de son vivant en musée bourré d'objets, on avait du mal à marcher sans avoir peur de casser quelque chose". Si Charlotte Gainsbourg espérait une ouverture au mois de mars, la crise sanitaire a rendu les choses compliquées. "On espère à la rentrée scolaire, avant la fin de l'année si possible".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Olivier Véran observe "une tendance à l'amélioration" mais "reste prudent"

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter