Féroce, cruelle et dérangeante : la comédie "Oranges Sanguines" ne fait pas de quartier

Féroce, cruelle et dérangeante : la comédie "Oranges Sanguines" ne fait pas de quartier

ON ADORE – Avec son deuxième film, en salle ce mercredi, le metteur en scène français Jean-Christophe Meurisse orchestre un formidable jeu de massacre, aussi virtuose dans la forme que redoutable sur le fond.

Oranges Sanguines commence dans la salle des fêtes d’une petite ville de province où le jury d’un concours de rock'n'roll débat des règles d’admission des participants. Orgueil et préjugés, discrimination et mauvaise foi… tout y passe jusqu’au moment où l’un des protagonistes explose de rage sous nos yeux et nos oreilles ébahis. 

Bienvenue dans l’univers de Jean-Christophe Meurisse, le créateur de la troupe de théâtre Les Chiens de Navarre qui signe là son deuxième long-métrage après le remarqué Apnée, en 2016.

Toute l'info sur

Oranges sanguines : au cinéma le 17 novembre

VIDÉO - Oranges sanguines : une comédie méchante en approche

Surprise, hilarité, malaise...

Après cette ouverture prometteuse, ce réalisateur et scénariste franchement machiavélique installe son jeu de massacre avec patience et précision. Un ministre fraudeur, des banquiers cyniques et des avocats véreux, un couple de retraités surendettés, une adolescente impatiente de perdre sa virginité et un psychopathe en liberté… Tout ce petit monde, lié façon six degrés de séparation, fonce vers son destin de manière aussi jouissive qu’inéluctable. Et ça fait mal, très très mal. Voire un peu plus que mal. Si, si. Vous verrez...

Si Oranges Sanguines se distingue du tout-venant de la comédie française, c’est d’abord par son dispositif de mise en scène, inspiré du travail de Jean-Christophe Meurisse sur scène. Chaque séquence repose en effet sur une part d’improvisation, plus ou moins grande, qui permet aux comédiens d’explorer toute la gamme d’émotions de leurs personnages à partir d’une situation donnée, souvent ordinaire, parfois moins. Les dialogues fusent, des conflits se nouent, se nourrissent de l’inspiration de chacun et provoquent l’hilarité, souvent, la surprise et le malaise aussi.

Lire aussi

Le film ne serait qu’un exercice de style réussi s’il n’était pas mis au service d’un regard acéré, un peu beaucoup provocateur mais toujours juste, sur les travers de notre époque. Avec Oranges Sanguines, Jean-Christophe Meurisse et ses comédiens croquent quelque chose de l’air du temps – au bon sens du terme. Une certaine forme de violence dans les relations humaines, de la colère, du désespoir, l’incapacité à communiquer sans s’affronter. C’est un tableau tragique de la France de 2021 et pourtant on quitte la salle avec un large sourire, comme si on venait de subir une étrange forme d’exorcisme. Classe.

>> Oranges Sanguines de Jean-Christopher Meurisse. Avec Alexandre Steiger, Christophe Paou, Lilith Grasmug. 1h42. En salles

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Variant Omicron : le Royaume-Uni durcit ses conditions d'entrée pour tous les voyageurs

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.