Crise au Monde : la directrice Natalie Nougayrède annonce sa démission

Crise au Monde : la directrice Natalie Nougayrède annonce sa démission

CULTURE
DirectLCI
CRISE - Une semaine après la démission de plusieurs rédacteurs en chef adjoints, la directrice de la rédaction jette l'éponge. Elle a expliqué n'avoir plus la "sérénité nécessaire" d'assurer ses fonctions et d'entreprendre un large plan de transformation.

Elle claque la porte à son tour. Après quinze mois seulement passés à ce poste, Natalie Nougayrède a annoncé mercredi qu’elle quittait ses fonctions de directrice du Monde, conséquence du bras de fer qui l’opposait depuis plusieurs semaines à sa rédaction.

Dans un texte envoyé à l’AFP, elle explique n’avoir "plus les moyens d’assurer en toute plénitude et sérénité" ses fonctions. "La volonté de certains membres du Monde de réduire drastiquement les prérogatives du directeur du journal est pour moi incompatible avec la poursuite de ma mission", souligne-t-elle. "Je ne peux consentir à l’effacement du poste de directeur du journal, sous le prétexte des circonstances", ajoute-t-elle. "Les attaques directes et personnelles à l’encontre de la direction et de mon action m’empêchent de mettre en oeuvre le plan de transformation que j’ai soumis aux actionnaires et qui nécessite un accord large des rédactions, dans l’intérêt supérieur du journal", poursuit la journaliste.

Un mode de gestion "solitaire"

La Société des rédacteurs du Monde devait rencontrer les actionnaires ce mercredi à 15 heures, et un directeur intérimaire devrait être rapidement choisi, comme le prévoient les statuts du journal. La semaine dernière, la crise au sein du journal avait pris de l’ampleur et la rédaction avait adressé à Natalie Nougayrède un message de défiance.

Sept des dix rédacteurs en chef du journal avaient également annoncé qu’ils démissionnaient de leur poste. Les journalistes reprochaient à Natalie Nougayrède, 46 ans, un mode de gestion "solitaire", l’accusant "de n’écouter personne". Cette dernière avait remplacé au pied levé Erik Izraelewicz, décédé brutalement d'une crise cardiaque à l'âge de 58 ans.

Sur le même sujet

Lire et commenter