Dans une lettre, Jean Castex affiche sa solidarité avec le monde de la culture

"Nous comprenons votre désarroi, votre colère et votre découragement", écrit notamment le Premier ministre.

SECTEUR EN CRISE - L'absence de réouverture des théâtres et cinémas au 15 décembre a été difficile à encaisser pour le monde de la culture. Un secteur auquel Jean Castex a tenu à adresser une lettre de soutien, via son compte Twitter.

Face à une situation sanitaire délicate, le Premier ministre Jean Castex a reconnu mercredi qu'il "sera difficile" d'apporter dans les "prochaines semaines" une visibilité sur la réouverture des cinémas et des théâtres. Réaffirmant au passage son soutien à un secteur dont il sait qu'il a été "profondément ébranlé" par les mesures prises afin de restreindre la circulation du virus

Dans une lettre adressée "à ceux qui font vivre la Culture en France", partagée sur Twitter, le chef du gouvernement a souhaité montrer son empathie. "Nous comprenons votre désarroi, votre colère et votre découragement", a-t-il assuré, tout en justifiant de nouveau le choix de ne pas autoriser une réouverture des théâtres et cinémas, comme cela était initialement prévu le 15 décembre. La fermeture des cinémas et théâtres a été prolongée à minima jusqu'au 7 janvier, date à laquelle est fixé un nouveau rendez-vous pour évaluer la situation.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

"Difficile de vous donner satisfaction"

"Nous avons nous-mêmes cru jusqu'au dernier jour à la possibilité de cette réouverture", a glissé Jean Castex, suite à la décision du Conseil d'État de valider la fermeture. "Dès lors que les indicateurs s'étaient à nouveau dégradés, la décision d'ouvrir n'aurait pas été responsable [...] et nous aurait exposé à un risque évident de rebond épidémique d'ici quelques semaines", a poursuivi le Premier ministre, jugeant déraisonnable d'acter une réouverture immédiate.

Lire aussi

Sans une amélioration significative de la situation sanitaire, il semble difficile d'envisager une évolution favorable pour le monde de la culture. "Alors que vous nous demandez de la visibilité sur les prochaines échéances, voire une date de réouverture ferme et définitive, il sera dans les prochaines semaines difficile de vous donner satisfaction sur ce point", a prévenu Jean Castex. Par son courrier, il a tenu à rappeler l'action de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui "a proposé de travailler à la construction d'un modèle résilient pouvant fonctionner pour les prochains mois, jusqu'à ce que la pression épidémique soit redescendue et que nous puissions rouvrir tous les lieux de culture dans les conditions habituelles".

"Dans l'intervalle, et ainsi que certains de vous l'ont proposé, il nous semble possible d'élaborer des scénarios permettant de définir, pour les prochains mois, les modalités d'ouverture graduée de vos structures, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire", a expliqué le chef du gouvernement. L'un des espoirs majeurs désormais réside dans le vaccin, qui pourrait progressivement permettre de retrouver une activité plus normale. En attendant, "nous partageons résolument votre souhait de trouver des voies pour affronter les prochains mois, avant que la campagne de vaccination puisse produire ses effets", a lancé Jean Castex. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.