David Harbour ("Black Widow") : "On ne m’a pas embauché pour mes qualités physiques ni mon accent"

David Harbour ("Black Widow") : "On ne m’a pas embauché pour mes qualités physiques ni mon accent"

DASVIDANIA - L’interprète du shérif Hopper dans la série "Stranger Things" se glisse avec malice dans le costume un poil trop serré de Red Guardian, réponse soviétique à Captain America tombée dans l’oubli. LCI a tenté de lui tirer les vers du nez avant la sortie du prochain Marvel le 7 juillet.

Il possède la première qualité de tout bon espion. Préserver une information coûte que coûte. "Je sais comment parler et parler en interview sans rien dévoiler. Mais je me sens moins espion que politicien quand je parle comme ça", assure-t-il. Sa méthode infaillible pour ne pas plier ? "Sourire et faire oui de la tête, beaucoup"

Il faut dire que David Harbour a été à bonne école. L’acteur américain de 46 ans termine actuellement le tournage de la très attendue saison 4 de Stranger Things, dont on ne sait franchement pas grand-chose. Le voilà désormais membre de l’autre monde le plus secret de la pop culture. Le MCU, l’univers cinématique Marvel.

Je trouve ça très amusant qu’en dix ans de films dédiés aux Avengers, Alexei n’ait jamais été mentionné par Captain America ou aucun d’entre eux- David Harbour

Dans Black Widow, le film consacré à la super-héroïne incarnée par Scarlett Johansson, David Harbour donne vie à un personnage encore jamais représenté à l’écran. Alexei, dit Red Guardian, est "un peu psychotique et vit dans sa propre réalité". Super soldat à la force surhumaine, il a été façonné par l’Union soviétique comme une réponse à Captain America. Sauf que contrairement à Steve Rogers, sa carrière a vite fait flop.  L’ancien espion qui vivait infiltré aux États-Unis avec sa famille montée de toutes pièces – sa femme Melina (Rachel Weisz) et leurs fausses filles Natasha (Scarlett Johansson) et Yelena (Florence Pugh), passe désormais ses journées derrière les barreaux dans le froid sibérien. À ressasser sa rivalité fantasmée avec l’ennemi américain. 

Quand il repart en mission avec sa fille adoptive Natasha Romanoff pour éliminer leur ancien bourreau Dreykov, il ne peut s'empêcher de lui demander ce que le Cap' pense de lui."Il vit clairement dans l’ombre de Captain America. Mais je trouve ça très amusant qu’en dix ans de films dédiés aux Avengers, Alexei n’ait jamais été mentionné par Captain America ou aucun d’entre eux. Donc il n’était vraiment pas dans leur collimateur, contrairement à ce qu’il pensait. Je ne sais même pas s’il a vraiment rencontré Captain America ou s’il l’a rêvé", souligne David Harbour en riant. 

Red Guardian, c’est le mélange improbable entre la figure paternelle rassurante mais un peu gauche et le bouffon du roi qui ne sait pas quand s’arrêter. En témoigne la scène des retrouvailles familiales, dévoilée dans la bande-annonce, où il est fier de montrer que son costume en cuir rouge lui va encore malgré les kilos en trop. Une tenue que Melina a gardé au chaud pendant 21 ans. "Il y a un moment dans la salle de bains où il ressent la pression de l’enfiler mais aussi de savoir que Melina l’a conservée. Il veut être à la hauteur de son ancienne image. C’est très beau. Alexei est un idiot fanfaron et vantard mais c’est aussi une très belle personne. Il aime vraiment la Russie, il aime vraiment être Red Guardian et ces filles. Et par-dessus tout, il s’aime beaucoup (il rit). J’ai un vrai faible pour lui”, reconnaît David Harbour.

Alors la tentation est trop grande de lui demander s’il n’aurait pas aussi un petit faible pour la Russie. Il rit de plus belle avant de s’amuser de "la relation très spéciale" qu’il entretient fictivement avec le pays. Lui qui était désigné comme "l'Americanski" dans les ultimes secondes de la saison 3 de Stranger Things. "On finissait de tourner cette saison en mars 2019 quand les frères Duffer (les créateurs de la série Netflix, ndlr) nous ont dit que je serai dans une prison russe la saison suivante. Puis un mois plus tard, je déjeunais à Londres avec la réalisatrice Cate Shortland et elle m’a dit : 'Ok, le personnage s’appelle Alexei et il démarre l’histoire dans une prison russe'. Et je me suis dit : 'Vous vous moquez de moi ?'", se souvient-il. "Ça a beaucoup amusé Twitter mais apparemment, les prisons russes et moi, on est comme ça ", se moque-t-il en croisant les doigts de la main droite.

Lire aussi

David Harbour est allé jusqu’à s’initier au sambo, un art martial soviétique, pour pleinement devenir Red Guardian. Tout en rappelant dans la foulée que "la majorité de ce que vous verrez dans le film a été réalisé par un très merveilleux cascadeur". "C’était très excitant d’apprendre ces nouvelles disciplines mais je ne crois pas qu’on m’ait embauché pour mes qualités physiques au sambo, pas pour mon accent non plus", que certains qualifieront de très exagéré. Il avance que c’est "peut-être son grand cœur" qui a tapé dans l’œil de la production. Tout comme Alexei. "Exactement ! Vous n’avez pas besoin d’être talentueux si vous avez un grand cœur", lâche-t-il dans un grand éclat de rire. À l'image de son personnage, David Harbour ne se défait jamais de sa bonne humeur. De quoi donner très envie de retrouver son super-héros dans son propre film ou sa propre série. Marvel, si vous nous lisez...

>> Black Widow de Cate Shortland, avec Scarlett Johansson, Florence Pugh, Rachel Weisz et David Harbour - au cinéma le 7 juillet

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France double le nombre de doses qu'elle prévoit de donner aux pays pauvres

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.