De l’horreur au fantastique, Parasomnia Productions attend vos scénarios de films de genre "made in France"

Sony Pictures Entertainment France et Moana Films s'associent pour promouvoir le cinéma de genre en France avec Parasomnia Productions.

NOUVEAUTÉ – Sony Pictures Entertainement France et Moana Films annoncent le lancement d’un nouveau label pour "promouvoir le cinéma de genre en France". Auteurs et autrices ont jusqu’au 15 mars pour soumettre leurs projets.

Les salles ont beau être fermées, la création continue. Sony Pictures Entertainement France et Moana Films font appel à l’audace de scénaristes émergents pour "promouvoir le cinéma de genre en France". Le distributeur et la société de production s’associent au sein du label Parasomnia Productions qui aidera à la création de films fantastiques, d’horreur, de surnaturel, de faux documentaires mais aussi de films d’anticipation réalisés dans l'Hexagone. 

L’annonce a été faite ce mercredi 27 janvier alors que s’ouvre le Festival international du film fantastique de Gérardmer. Une 28e édition qui se tient uniquement en ligne en raison de la pandémie.

Un budget maximal d'un million d'euros par projet

Le crédo de Parasomnia Productions ? Concept fort, budget limité. Une recette déjà appliquée avec succès outre-Atlantique par la société de production Blumhouse, qui a bouleversé le marché avec la sortie de Paranormal Activity en 2007. Tourné avec 15.000 dollars, le film en a rapporté plus de 193 millions dans le monde et reste à ce jour le plus rentable de l’histoire du cinéma. "Nous avons modelé notre système d’après votre système français du cinéma d’auteur", nous expliquait le producteur américain Jason Blum à l’automne. 

Lire aussi

Parasomnia Productions prévoit de financer "des films originaux et ancrés dans la société française pour un budget maximal d’un million d’euros par projet". Et pas besoin d’avoir déjà un pied dans le milieu du cinéma, le label promet d’accorder "une importance particulière aux projets de premiers et seconds longs-métrages, afin d’encourager l’émergence de nouveaux talents". Les auteurs et autrices ont jusqu’au 15 mars pour proposer leur œuvre sur le site officiel du label. Ultime condition : n’être ni produit ni co-produit par une société de production. Alors à vos idées…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Lire et commenter