Dans un documentaire cathartique, la chanteuse Demi Lovato révèle avoir été violée à deux reprises

Dans un documentaire cathartique, la chanteuse Demi Lovato révèle avoir été violée à deux reprises

ÉMOTION – Présenté au festival SXSW ce mardi avant d’être disponible sur YouTube le 23 mars, le film "Demi Lovato : Danse avec le diable" revient en détail sur deux traumatismes subis par la chanteuse américaine de 28 ans.

Elle a fait le choix de tout dire. Une manière de se défaire d’un passé difficile, marqué par deux expériences dévastatrices. Demi Lovato raconte avoir été violée deux fois dans le documentaire qui lui est consacrée, Demi Lovato : Danse avec le diable. Disponible sur YouTube le 23 mars, le film a été présenté ce mardi lors du festival SXSW.

La chanteuse américaine de 28 ans y revient sur l’overdose d’héroïne qui a failli lui coûter la vie, il y a bientôt trois ans. "J’ai fait trois AVC et une crise cardiaque", révélait-elle déjà dans la bande-annonce. Sans préciser que cette nuit-là, son dealer avait aussi abusé d’elle.

J’ai perdu ma virginité lors d’un viol- Demi Lovato

"Quand ils m’ont trouvée, j’étais nue et bleue. J’ai littéralement été laissée pour morte après qu’il a abusé de moi", se souvient Demi Lovato, citée par plusieurs médias américains dont People. "Quand je me suis réveillée à l’hôpital, ils m’ont demandé si j’avais eu une relation sexuelle consentie. J’ai eu un flash dans lequel il était au-dessus de moi et j’ai dit oui. Ce n’est qu’un mois après l’overdose que j’ai réalisé : 'Tu n’étais absolument pas en état de prendre une décision consentie’'", insiste-t-elle.

La jeune femme explique ensuite avoir vécu "une situation très similaire" alors qu’elle était adolescente. "J’ai perdu ma virginité lors d’un viol", poursuit-elle. Demi Lovato avait 15 ans, star montante de l’écurie Disney et faisait partie des talents de la firme américaine qui répétaient "publiquement qu’ils attendaient jusqu’au mariage". La chanteuse regrette de ne pas avoir eu "une première fois romantique". Au lieu de ça, elle a été victime d’un autre ado incapable de l’entendre quand elle lui a répété qu’elle n’était "pas prête".

Lire aussi

Demi Lovato affirme avoir partagé ce qui lui était arrivé avec des adultes. Sans que son agresseur, un autre jeune acteur, ne soit inquiété de quoi que ce soit. Alors elle a tenté de "prendre leur contrôle" en l’affrontant elle-même. "Je l’ai appelé un mois après et j’ai essayé d’aplanir les choses en reprenant le dessus. Mais ça n’a eu pour effet que de me faire me sentir plus mal", admet-elle. Obligée de "voir cette personne tout le temps", elle "a arrêté de manger et a trouvé d’autres moyens de se relever". Aujourd’hui, elle se tient à nouveau debout et est bien décidée à aller de l’avant. Ce n’est pas un hasard si son prochain album, prévu pour le 2 avril, s’intitule The Art of starting over. "L’art de recommencer à zéro". Tout un symbole.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Lire et commenter