Kevin McKidd ("Grey’s Anatomy") : "J'espère qu'Owen va finir avec Teddy"

Kevin McKidd ("Grey’s Anatomy") : "J'espère qu'Owen va finir avec Teddy"

INTERVIEW – Star de "Transpotting", l’acteur écossais de 47 ans arpente les couloirs du Grey Memorial Hospital depuis 12 ans. À l’occasion de l’arrivée sur Disney+ des quinze premières saisons de "Grey’s Anatomy", il livre à LCI les clés du succès de la série médicale.

Il a remisé sa blouse au placard le temps d’une pause... imposée ! Alors que le tournage de la saison 17 de Grey's Anatomy était interrompu en raison de la résurgence de cas de Covid-19 en Californie, Kevin McKidd a répondu à notre appel en visio pour évoquer la série médicale qui est devenue son quotidien depuis plus d’une décennie maintenant.

L’acteur écossais a poussé les portes du Seattle Grace un soir d’automne 2008. L’hôpital a changé de nom plusieurs fois depuis, sans jamais perdre ce qui constitue son identité, des histoires d’hommes et de femmes miroirs de notre société. Un ADN que l’interprète du docteur Owen Hunt évoque en détail pour LCI ,à l’occasion de l’arrivée des quinze premières saisons de la série sur Star, la section adulte de Disney+, dès le 23 février

Depuis 15 ans, Grey’s Anatomy apprend à ses téléspectateurs à se montrer résilients et à surmonter les traumatismes. La clé du succès de la série, c’est son humanité ?

Je pense que c'est exactement ça. Ce qui est vraiment beau dans notre série, c’est qu’elle ne parle pas seulement des patients et de leurs difficultés. Elle évoque tout autant les médecins, ces médecins que le public aime tant. Ils ont tous des défauts, ils ont tous leurs démons et leurs crises personnelles. Le message, s'il y en a un, c'est que oui, on déconne tous. On est tous imparfaits. Mais la série raconte comment on se lève tous chaque matin en essayant d’être meilleurs chaque jour. Je crois que Grey’s Anatomy mêle parfaitement cette sorte de divertissement léger qui fait nous évader et des sujets de société très actuels. Ce sont vraiment les scénaristes qu’il faut saluer. Nous sommes juste au service de ces auteurs, qui font un travail incroyable.

  

Owen Hunt revient du front quand il arrive dans le premier épisode de la saison 5. Un ambulancier l’appelle "GI Joe" et Cristina Yang dit de lui qu’il est "un chirurgien de l’armée qui déchire". Comment jugez-vous son évolution, de GI Owen à Owen Super Papa ?

Je pense que ce GI Joe est toujours là ! Owen est un personnage difficile parce qu’il est plutôt abîmé. Après les guerres, il y a eu une forme de stigmatisation de ceux qui étaient au combat et sont revenus brisés psychologiquement par ce qu’ils avaient vu et vécu. Je suis fier du parcours d’Owen. Son histoire est celle d’un homme dont l’âme a été brisée par la guerre de manière significative. Il a été chef de l'hôpital, il est devenu père. Bon, ses relations amoureuses ne semblent prendre la bonne direction… (il sourit).  Mais il a réussi sa vie malgré le fait que son syndrome de stress post-traumatique ne le quitte jamais, de la même manière qu'un alcoolique est toujours alcoolique. Il est sur le chemin de la guérison chaque jour. Il gère son syndrome tout en étant capable d'être un membre très fonctionnel de la société et d'avoir une contribution positive à sa communauté. C'est cette progression qui m'inspire chez lui.

Je suis très fier d’incarner un médecin qui lutte contre le Covid-19- Kevin McKidd

On a l’impression qu’Owen est allergique au bonheur quand il s’agit de relations amoureuses. Vous pensez qu’il finira par avoir son happy end ?

Je l’espère vraiment ! Tous les personnages de la série ont traversé des épreuves très éprouvantes mais je pense qu’Owen a juste été un peu malchanceux en amour.  Et je ne sais pas comment ça va finir. Je ne sais pas si Owen va finir avec Teddy (interprétée par l'actrice Kim Raver, ndlr). Personnellement, je l'espère, parce qu’ils ont vécu tellement de choses ensemble et sont si connectés... Mais qui sait ? Owen a aussi mal agi de son côté. Il a trompé Christina, il a fait pas mal de vilains trucs… Mais j’ai l’impression que ces dernières saisons étaient une sorte de karma qui lui ont donné beaucoup de leçons. Je pense qu'il endosse enfin la responsabilité de toutes ses erreurs et qu'il évolue en tant qu’homme. Il est en train d'ouvrir un chapitre de sa vie dans lequel il mérite que l’univers lui offre quelque chose qui s’approche du bonheur.  Mais ça peut prendre un certain temps.  

La pandémie a-t-elle changé votre regard sur les médecins ?

J'ai toujours eu un profond respect pour les médecins. Ils sont vraiment en première ligne dans cette pandémie et je pense que nous l'oublions parfois. La crise sanitaire a renforcé mon respect pour cette profession et les sacrifices faits. Le personnel médical traverse une période très intense en ce moment. Il résiste mais c’est difficile, il est presque au point de rupture. Mais tant bien que mal, il parvient à tenir et à répondre présent pour ses patients. Je suis très, très fier d’incarner un médecin qui lutte contre le Covid-19. J'espère que nous faisons honneur à tous ces hommes et ces femmes, je pense que c’est le cas.

Le coronavirus occupe une place centrale dans la saison 17 que vous tournez actuellement. Ces épisodes sont-ils les plus difficiles que vous ayez eu à tourner jusqu’à présent ?

Je dirais que oui (il réfléchit). C’est certain que c'est difficile à cause de tous ces protocoles. Tout le monde porte un équipement de protection. Mais nous sommes vraiment bénis.  On travaille sur une série télé, alors qu’on pourrait être au chômage comme beaucoup de personnes. Je pense qu’on réalise tous la chance qu’on a. Mais oui, c'est certainement la saison la plus difficile sur le plan logistique et sur le plan émotionnel aussi parce que nous vivons tous cette pandémie. On aimerait tous faire une pause et ne plus en parler. Mais personne dans le monde ne fait de pause du Covid-19... On vit tous ce cauchemar dont on pourrait se réveiller bientôt. Croisons les doigts pour que ce vaccin nous le permette. Nous devons tous être patients, méticuleux et prendre soin de nos propres communautés en suivant les protocoles. C'est aussi simple que ça.  

Lire aussi

>> Grey's Anatomy - saisons 1 à 15 disponibles sur Disney+ dès le 23 février, saison 17 prochainement sur TF1

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter