Bunny Wailer, légende du reggae, est mort à 73 ans

Bunny Wailer sur scène avec le Solomonic Orchestra en 2015.

CARNET NOIR - Membre fondateur du groupe The Wailers avec Bob Marley et Peter Tosh, le musicien est décédé ce mardi 2 mars à Kingston en Jamaïque.

C'était une légende du reggae. Le chanteur et percussionniste jamaïcain Bunny Wailer, est décédé ce mardi 2 mars à l'âge de 73 ans au Andrew's Memorial Hospital de Kingston (Jamaïque), a annoncé, dans un communiqué, la ministre jamaïcaine de la Culture, Olivia Grange. La ministre n'a pas précisé la cause du décès de Bunny Wailer, membre fondateur du groupe The Wailers avec Bob Marley et Peter Tosh, qui ont fait du reggae un phénomène mondial.

D'après le magazine Rolling Stones, le manager de Bunny Wailer a également confirmé la mort de l'artiste qui faisait des allers retours réguliers à l'hôpital depuis son accident vasculaire cérébral en juillet 2020. Né en avril 1947, Bunny Wailer, de son vrai nom Neville O'Riley Livingston, était un ami d'enfance de Bob Marley. Avec leur camarade de classe Peter Tosh ils fondent en 1963, le groupe The Wailers qui connaîtra un succès mondial. Il a travaillé sur les deux albums "Catch A Fire" et "Burnin'", avant de se lancer dans une carrière solo en 1974.

Lire aussi

Bunny Wailer a remporté trois Grammy pour ses albums de reggae et a reçu l'ordre du Mérite jamaïcain en 2017. Deux ans plus tard, il recevait le prix Reggae Gold Award pour saluer son impact culturel. Pour rappel, Bob Marley est décédé en 1981, des suites d'un cancer, tandis que Peter Tosh a été assassiné le 11 septembre 1987 par balles à son domicile lors d'un règlement de comptes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter