Le danseur Patrick Dupond est mort à l’âge de 61 ans

Le danseur Patrick Dupond est mort à l’âge de 61 ans

DISPARITION - Star de la danse mondiale, le Français est décédé ce vendredi à l’âge de 61 ans des suites d'une "maladie foudroyante".

Icône de la danse en France et à l’étranger, Patrick Dupond s’est éteint ce vendredi à l’âge de 61 ans, indique son entourage à l’AFP. Ancien danseur étoile de l’Opéra national de Paris, avant d’en devenir le directeur de la danse en 1990, il avait collaboré avec les plus grands, de Rudolf Noureev à Alvin Ailey en passant par Maurice Béjart. En 2018, il avait rejoint le jury de l’émission "Danse avec les stars" sur TF1.

Né en 1959 à Paris dans un milieu modeste, Patrick Dupond est élevé par sa mère, son père ayant quitté très tôt le domicile familial. Pour canaliser sa formidable énergie, elle l’inscrit au football et au judo, mais c’est grâce à la danse classique qu’il va trouver sa voix. En 1970, il entre à l'école de danse de l'Opéra de Paris. S’il éreinte ses professeurs par son indiscipline, il va grimper tous les échelons de la vénérable institution jusqu’à être nommé étoile dix ans plus tard.

Une popularité planétaire

Sa personnalité flamboyante, son physique de jeune premier au regard de chat, ses dons techniques et ses qualités d'acteur séduisent les plus grands chorégraphes de la planète : John Neumeier, Roland Petit, Alvin Ailey, Maurice Béjart créent pour lui. Ce dernier lui offre une de ses plus magistrales interprétations, celle du danseur travesti en prima ballerina capricieuse dans "Salomé" en 1986. 

Populaire hors du cercle des amateurs de ballet en France, il draine les foules lors de ses tournées à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et au Japon, tombés sous son charme de "titi parisien".  A 31 ans, après un passage à Nancy à la tête du Ballet français, il succède à Rudolf Noureev à la direction de la danse de l'Opéra de Paris. De 1990 à 1995, il cumule les fonctions de patron et de danseur, avant de redevenir simple étoile.

En vidéo

DALS - Patrick Dupond et son académie dansent en live sur DALS !

En 2000, il est victime d'un grave accident de voiture. Son corps est brisé par 134 fractures et les médecins lui annoncent qu'il ne dansera plus. Sous morphine pendant deux ans, il se relève pourtant au prix d'un entraînement quotidien avec son mentor Max Bozzoni. Quelques mois plus tard, il est de retour sur les planches, dans une comédie musicale, "Un air de Paris".

Après avoir donné la réplique au cinéma dans Dancing Machine en 1990, il touche à la télé-réalité et devient notamment juré dans l'émission "Danse avec les stars" sur TF1 en 2018. Ces dernières années, il s'était installé à Soissons, dans l’Aisne, où il avait rejoint l'école de Leïla Da Rocha, sa compagne avec laquelle il montait des spectacles mêlant danse classique et orientale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter