En voyage officiel au Proche-Orient, le Prince Charles ironise sur la santé d’Elizabeth II

En voyage officiel au Proche-Orient, le Prince Charles ironise sur la santé d’Elizabeth II

SO BRITISH – En tournée au Proche-Orient, le Prince Charles a été interrogé sur l’état de santé de sa mère, la reine Elizabeth II. Sans s’étendre, l’héritier de la couronne a répondu avec une touche d’humour so british…

Le Royaume-Uni bruisse de mille rumeurs au sujet de la santé de sa souveraine. Mais le Prince Charles préfère en rire. En voyage officiel au Proche-Orient avec son épouse Camilla, l’héritier de la couronne britannique a été interrogé mardi en Jordania par une journaliste de la chaîne SkyNews au sujet de l’état de santé d’Elizabeth II. "Lorsqu’on atteint 95 ans, c’est moins facile qu’avant", a-t-il répondu, flegmatique. "Déjà que ce n’est pas facile à 73 ans !", a-t-il ajouté avec un large en sourire, en référence à son âge à lui.

Brièvement hospitalisée le 21 octobre pour "des examens préliminaires", Elizabeth II a été mise au repos forcé pour quinze jours par ses médecins. Souffrant d'un mal de dos, a notamment été contrainte d’annuler une visite en Irlande du Nord et en Écosse à l’occasion de la COP26. Ce mercredi, elle a reçu le chef d'Etat major britannique Nick Carter au château de Windsor, premier entretien en face à face rendu public depuis ses ennuis de santé.

Charles avec Camilla au Proche-Orient

Le Prince Charles prend depuis plusieurs années le relais d'Elizabeth II qui après 70 de règne, se retire progressivement pour ménager sa santé, accomplissant de multiples fonctions officielles, au Royaume-Uni comme à l'étranger. En Jordanie, Charles et Camilla ont été reçu par le roi par Abdallah II et son épouse la reine Rania. Le couple y a également des représentants d'organisations humanitaires, le royaume hachémite accueillant des centaines de milliers de réfugiés syriens.

Lire aussi

Depuis jeudi, ils sont en Egypte où ils ont notamment rencontré le président Abdel Fattah al-Sissi et le grand imam d'Al-Azhar, plus haute institution de l'islam sunnite, au début d'une visite de deux jours axée sur le climat et la coexistence religieuse. Après avoir participé à une réception égypto-britannique aux pyramides de Gizeh, ils devaient se rendre vendredi à Alexandrie, ville côtière en première ligne face au changement climatique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.