Thomas Huchon : "Les fake news se servent des failles de nos cerveaux"

Thomas Huchon est journaliste spécialisé dans les théories complotistes et les fake news.

INTERVIEW - Spécialisé dans les théories complotistes et les fake news, le journaliste Thomas Huchon anime aux côtés de Bénédicte Le Chatelier "Anti-complot, l'émission", tous les vendredis à 15h sur LCI.

Comment faire face aux fake news qui pullulent sur Internet ? Pour répondre au phénomène baptisé "Infodémie", LCI lance ce vendredi "Anti-complot, l'émission", présentée par Bénédicte Le Chatelier et Thomas Huchon. Journaliste d'investigation spécialisé dans les théories complotistes et les fausses informations, Thomas Huchon, par ailleurs auteur du documentaire Comment Trump a manipulé l’Amérique, apporte son expertise pour décrypter cette "infodémie" qui gangrène notre société. 

Toute l'info sur

Anti-complot, l'émission

Comment expliquer que les fake news ont pris autant d'ampleur aujourd'hui ? 

Il y a toujours eu des théories du complot, des fake news ou des mensonges, ce n'est pas un phénomène nouveau. Ce qui change aujourd'hui, c'est la manière avec laquelle nous accédons à l'information, qui passe majoritairement par le numérique. Le problème, c'est que les fake news ont pris la place de l'information sérieuse, au sens traditionnel du terme.

Qu'est-ce qui fait que ces théories fonctionnent ? Quel est le mécanisme cognitif qui entre en jeu ? 

Les fake news jouent sur l'émotion, et non sur la réflexion. Elles se servent des failles de nos cerveaux. On y accède également par le biais d'outils informatiques qui se servent eux aussi des failles de notre cerveau, pas pour nous mentir, mais pour capter notre attention afin de gagner de l'argent. S'installe alors un horrible cercle vicieux, où on utilise les pires aspects de l'être humain pour en tirer une forme de bénéfice. 

Qui sont les diffuseurs de ces fake news ? 

Ils sont nombreux. Vous avez d'un côté ceux que l'on peut appeler "les désinformateurs" qui  agissent pour des raisons politiques, économiques ou encore d'audience. Et de l'autre, les multinationales de la technologie qui ont décidé d'en profiter pour gagner de l'argent, quelles qu'en soient les conséquences. On assiste à une immense opération de manipulation de la population et c'est très inquiétant.

J'ai beaucoup d'espoir sur la capacité des êtres humains à reprendre le contrôle de leur cerveau,- Thomas Huchon

Vous participez à "Anti-complot, l'émission" sur LCI. En quoi va-t-elle consister ?

C'est une émission que nous avons conçue avec Bénédicte Le Chatelier. L'idée est d'avoir un programme pédagogique et didactique pour comprendre comment ces phénomènes de fake news bouleversent nos sociétés au sens large. On ne se demandera pas si une info est vraie ou fausse, mais ce qu'elle dit de notre société. On proposera aussi aux téléspectateurs des conseils et des solutions. Car quand on s'informe sur Internet et les réseaux sociaux, notre cerveau, qui devrait être notre meilleur allié, peut très vite devenir notre pire ennemi. 

Lire aussi

Pour la première émission, vous allez vous pencher sur les anti-vaccins…

L'idée est de voir comment le pays de Pasteur a-t-il pu devenir un des pays les plus anti-vaccins. Si l'on compare les chiffres de défiance vaccinale en France avec ceux d'autres pays européens, on a des différences assez importantes. On va essayer d'expliquer comment tout ça est arrivé et pourquoi. Chaque semaine un expert viendra nous éclairer. Ce vendredi nous recevrons Albert Moukheiber, psychologue et chercheur en neuroscience, à qui l'on doit le  livre "Votre cerveau vous joue des tours". Il nous parlera aussi du phénomène de l'Intention action gap, qui est le différentiel entre nos déclarations et nos comportements. 

Avez-vous de l'espoir pour notre avenir ? 

J'ai beaucoup d'espoir sur la capacité des êtres humains à reprendre le contrôle de leur cerveau, même si le combat est déloyal car on est seul face à des multinationales qui ont beaucoup de moyens. Il y a des raisons d'être inquiet mais il y a aussi des raisons d'avoir une forme d'espoir. En tout cas, ce qui est certain, c'est que si on ne mène pas ce combat, on ne pourra pas le gagner. 

"Anti-complot, l'émission", tous les vendredi à partir du 11 mars à 15 heures sur LCI. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter