Files d’attente, pots-de-vin et jets privés : la course au vaccin rend Hollywood complètement fou

Files d’attente, pots-de-vin et jets privés : la course au vaccin rend Hollywood complètement fou

SHOCKING - Si certaines célébrités américaines attendent sagement leur tour pour être vaccinées, d’autres comptent bien user de leur influence pour passer devant tout le monde, selon une édifiante enquête de Variety.

À bord de leur voiture, ils patientent longuement. Jusqu’au moment libérateur où ils peuvent enfin relever leur manche. Plusieurs acteurs hollywodiens ont documenté cette semaine leur passage par la case vaccin en pleine pandémie. 

L’occasion de montrer l’exemple mais aussi de rappeler que malgré leur statut de célébrités, ils restaient des citoyens comme tout le monde. Samuel L. Jackson, 72 ans, a photographié le dispositif du cônes orange permettant de gérer la circulation de ces drive-in vaccinaux. "Je n’ai jamais été aussi heureux de faire la queue", s’est amusé pour sa part le Terminator Arnold Schwarzenegger, 73 ans.

Harrison Ford a attendu 2h30 sans broncher pour se faire vacciner

Sir Patrick Stewart, héros des sagas Star Trek et X-Men, a lui raconté avoir attendu près de 4 heures au volant pour recevoir sa première injection. "Comment remercie-t-on les personnels de santé et les scientifiques pour leur sacrifice et leur service ? Faites-vous vacciner dès que vous le pourrez. Portez un masque pour soulager leur charge et gardez votre masque pour protéger vos concitoyens", a écrit l’acteur britannique de 80 ans sur Instagram. Harrison Ford, 78 ans, a lui patienté deux heures et demi devant une université californienne pour pouvoir être vacciné. 

Leur point commun ? Tous ont plus de 65 ans, l’âge minimum pour prétendre à la vaccination dans les comtés de Los Angeles et de San Diego pour les personnes ne travaillant pas dans le domaine médical. L’Etat de Californie a mis en place un site pour permettre à ses habitants d’être alertés des avancées du planning de vaccination, et donc de savoir quand arrive leur tour. Variety rapporte que la star d’Indiana Jones a réservé son créneau comme n’importe quel résident californien. Mais d’autres ont choisi de ne pas jouer le jeu du gouvernement et d’appliquer leurs propres règles pour passer en priorité. 

C’est les Hunger Games ici - Un patron de l'industrie du divertissement à Variety

"C’est les Hunger Games ici", commente auprès du média américain l’un des patrons de l’industrie du divertissement sous couvert d’anonymat. Comme dans la saga de Suzanne Collins, tous les coups semblent permis pour se protéger de la pandémie. "On nous a offert des pots-de-vin. On voit des gens prendre des avions pour n’importe où. On en a vu d’autres essayer de travailler temporairement dans le milieu médical ou dans des maisons de retraite pour être prioritaires sur la vaccination", témoigne un médecin basé à Beverly Hills. Certains lui auraient proposé jusqu’à 10.000 dollars pour voir leur nom inscrit en premier sur la liste. Variety parle même d’un "tourisme vaccinal" pour évoquer ces riches personnalités qui grimpent dans leurs jets privés pour espérer acheter leur vaccin à coups de dollars. 

Lire aussi

Un comportement moralement répréhensible mais pas condamnable par la loi. Au Canada, un couple de millionnaires de Vancouver a été rattrapé par les autorités pour s’être envolé dans la région reculée du Yukon. Ils ont reçu une dose de vaccin Moderna destinée aux populations indigènes locales en se faisant passer pour des travailleurs de cette communauté. Ils ont écopé de deux amendes de 900 dollars pour ne pas avoir respecté l’isolement obligatoire de 14 jours. Mais pas pour avoir subtilisé des doses qui ne leur étaient pas destinées… "Nous avons des nonagénaires et des personnels de santé en attente. Les gens riches peuvent facilement trouver des façons de se procurer des masques et de s’isoler encore pendant un mois ou deux, le temps que d’autres vaccins soient disponibles", peste un médecin new yorkais dans Variety. L’argent permet d’acheter beaucoup de choses mais visiblement pas un peu de patience...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche

Marthe Villalonga, un amour caché pendant 50 ans

EN DIRECT - États-Unis : "Le voyage est loin d'être terminé", assure Trump à ses supporters

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Lire et commenter