Evelyne Dhéliat : "J'étais l'une des premières à parler du changement climatique dans les bulletins météo"

Evelyne Dhéliat présente la météo sur TF1 depuis 1992.

INTERVIEW - La présentatrice météo de TF1 participe à la campagne de communication lancée par l'ONU Climat pour sensibiliser les citoyens aux enjeux climatiques.

En vue la 26e Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique (COP26) qui se tiendra à Glasgow du 1er au 12 novembre, l'ONU Climat lance lundi 21 juin une vaste campagne de communication internationale pour sensibiliser les citoyens aux enjeux climatiques avec l’aide de présentateurs météo internationaux. Et c'est Evelyne Dhéliat qui a été choisie pour représenter l'Europe. "Un véritable honneur", pour la journaliste engagée depuis longtemps sur les questions environnementales. 

Vous participez à la nouvelle campagne de communication lancée par l'ONU Climat, de quoi s'agit-il ? 

L'ONU Climat lance ce lundi 21 juin une grande opération en collaboration avec des météorologistes et des présentateurs, pour souligner l'urgence d'une réelle action climatique pour cette année. Elle s'inscrit dans le cadre de la COP 26, qui aura lieu en novembre prochain. Cette année les pays vont devoir soumettre leurs nouveaux plans climatiques nationaux, qui détermineront le niveau d'ambition climatique mondial pour les prochaines années. 

C'est une belle reconnaissance pour vous ? 

Oui, c'est un honneur de participer à cette campagne. Je suis très fière, car ils m'ont envoyé une lettre en me disant qu'ils trouvaient cela intéressant d'avoir mon point de vue. J'étais l'une des premières à partir de 2004 à parler du changement climatique dans les bulletins météo. Ça fait belle lurette déjà !

Toute l'info sur

Météo

Lire aussi

Les gens pensent qu'ils ne peuvent rien faire de spécial. Mais ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières- Evelyne Dhéliat

Vous aviez même fait le bulletin météo de 2050, pour alerter les gens…

En 2015, lors de la COP 21 à Paris, l'Organisation météorologique mondiale avait demandé à un présentateur météo de chaque pays de faire le bulletin météo de 2050. Et j'avais eu l'honneur de le faire pour la France. À l'époque je trouvais que les températures que nous avions élaborées avec Météo France étaient folles, car elles atteignaient les 40 degrés en France. Mais le 25 juillet 2019, nous avons pulvérisé les prévisions avec 42,6 degrés à Paris.

Que faut-il faire pour sensibiliser les gens au réchauffement climatique ? 

C'est compliqué, car c'est difficile parfois pour les gens d'appréhender le problème. Ils se disent que dans leur coin, ils ne peuvent rien faire de spécial. Mais comme je le dis toujours, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Dans le même temps, c'est malheureux, mais la météo nous aide. Quand on voit les tempêtes de plus en plus violentes et les phénomènes qui s'accentuent, on se dit qu'on est partis dans un réchauffement climatique qui risque d'être plus important que ce qui était prévu. 

Avez-vous confiance pour le futur ? 

J'ai vraiment confiance dans les jeunes, car ils rentrent déjà dans la vie avec ces problématiques du réchauffement climatique. Ils ont déjà les bons gestes, les bonnes intentions. Ils sont plus respectueux de l'environnement. Il ne faut pas baisser les bras, car c'est dans notre mode de vie au quotidien qu'on peut réussir à changer les choses. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Guyane, tous les indicateurs virent au rouge

Origine du Covid : l'espoir d'une "avancée majeure" après une découverte de l'Institut Pasteur

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : les hospitalisations en baisse de 12% sur une semaine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.