"La Fracture", la critique express : un huis clos tragicomique sur la France des Gilets jaunes

"La Fracture", la critique express : un huis clos tragicomique sur la France des Gilets jaunes

ON AIME – Dans "La Fracture", Catherine Corisini plonge le spectateur dans un service d’urgences, un soir de manif des Gilets jaunes. Un drame aussi politique qu’humain, traversé par la performance électrique de Pio Marmaï.

Dans une scène déjà culte de La Fracture, le plafond d’un service d’urgence parisien s’effondre sur le Gilet jaune incarné par Pio Marmaï, déjà grièvement blessé à la jambe suite à une charge de CRS. Une métaphore de la crise de l’hôpital public qui n’a échappé à personne ici à Cannes, par-delà les nationalités. C’est avec l’humour et l’énergie du désespoir que la réalisatrice Catherine Corsini a conçu ce portrait d’une période dont la France, anesthésiée depuis par la pandémie, n’a sans doute pas encore tiré toutes les conclusions. 

La fracture du titre, c’est celle dont a été victime Raf, la dessinatrice de BD bobo interprétée par Valeria Bruni Tedeschi alors que sa compagne Julie, jouée par Marina Foïs, vient de lui annoncer leur séparation. C’est la petite histoire dans la grande histoire puisque les deux femmes vont se retrouver aux urgences au moment où les manifestations dégénèrent dans tout Paris. 

Toute l'info sur

Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Pio Marmaï, prix d'interprétation ?

Débute alors un huis clos qui pointe l’incapacité à communiquer de deux France, symbolisée par les échanges savoureux du duo Tedeschi-Marmaï. Mais aussi les conditions toujours plus précaires dans lesquelles luttent chaque jour le personnel hospitalier avec une dignité qui force le respect. Se dire que les mêmes ont pris de plein fouet le Covid quelques mois plus tard fait froid dans le dos… 

 

Oscillant sur un fil ténu entre le drame et la comédie, La Fracture devrait faire parler bien au-delà de sa présentation sur la Croisette, où il a été très applaudi. Et pas seulement en raison de la punchline de Pio Marmaï au sujet d’Emmanuel Macron en conférence de presse. On ne serait d’ailleurs pas étonné que ce comédien électrique, qui livre ici l’une des meilleures performances de sa carrière, figure parmi les candidats au prix d’interprétation. N’en déplaise à certains…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.