Mon journal de Cannes, épisode 7 : Emmanuel Macron superstar

Mon journal de Cannes, épisode 7 : Emmanuel Macron superstar

BILLET D'HUMEUR – Du 6 au 17 juillet, je vous raconte depuis la Croisette la 74e édition du Festival de Cannes de l'intérieur, entre coups de cœur et coups de griffes. Aujourd'hui, petit coup de projecteur sur la vraie star de la quinzaine, un certain... Emmanuel Macron !

Le scandale est donc venu d’un Français. En expliquant de manière imagée qu’il lui arrivait d’avoir envie de "casser la gueule" à Emmanuel Macron, Pio Marmaï a embrasé les réseaux sociaux et les plateaux de télé, responsables politiques et anonymes dénonçant les propos de la star de La Fracture, largement sortis de leur contexte. Ici à Cannes, certains de mes collègues étrangers se demandent encore qui est ce courageux dissident qui a osé défié le pouvoir avec un tel culot. Et si le malicieux Spike Lee osera lui donner le prix d'interprétation dimanche prochain, rien que pour lire la réaction de Christophe Castaner sur Twitter.

La récupération politique d’une telle sortie, plus maladroite qu'autre chose, n’est pas surprenante lorsqu’on suit l’actualité française. En visionnant la conférence de presse en intégralité, je m'étonne en revanche que personne n'ait relevé la proposition de la réalisatrice Catherine Corsini, cette dangereuse révolutionnaire, de doubler le salaire des personnels soignants, dont la dégradation des conditions de travail n’en finit plus de se détériorer. Et encore, son film se déroule avant le Covid !

Toute l'info sur

Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Lire aussi

Ce qui est quand même chouette en France, jusqu'à preuve du contraire, c’est qu’un acteur puisse déraper devant les médias sans trop de conséquences. Enfin, je crois. Prenez à contrario le cas du Russe Kirill Serebrennikov, dont le nouveau film, La Fièvre de Petrov, sera présenté cet après-midi sur la Croisette. En 2018, ce cinéaste de talent n’avait pu effectuer le déplacement jusqu’en France, assigné à résidence dans l’attente de son procès dans une sombre affaire de détournements de fonds publics. Pour ses proches, comme pour les défenseurs des Droits de l’Homme, il s’agissait en réalité pour Moscou de museler un ardent défenseur de la communauté LGBTQ+.

Trois ans plus tard, Serebrennikov ne sera toujours pas à Cannes puisqu’après sa condamnation à trois ans de prison avec sursis dans la même affaire, il reste interdit de sortie de territoire jusqu’en 2023. Et malgré les demandes répétées de ses avocats, et l’intervention du Quai d’Orsay, les autorités russes se sont montrées inflexibles. Comme en 2018, il n’est donc pas à exclure que l’équipe du film lui affiche son soutien sur les marches cet après-midi.

Face à la presse, Pio Marmaï avait demandé, ironique, si Emmanuel Macron était présent dans la salle, au cas où il voudrait lui répondre. Le chef de l’Etat a sans doute d’autres chats à fouetter, mais je vous annonce qu'on va encore entendre parler de lui à Cannes. Dans les premières secondes de la bande-annonce de France, le nouveau Bruno Dumont qui sera présenté jeudi, la journaliste incarnée par Léa Seydoux questionne le président de la République depuis l’Elysée.  

"Monsieur le président, on peut légitimement s’interroger sur la situation critique que traverse la société française. Ne pensez-vous pas y être sourd, voire impuissant ?", lui demande-t-elle, sous le regard complice de sa collègue interprétée par Blanche Gardin. Un détournement savoureux que la comédienne n’aura sans doute pas l’occasion de commenter sur la Croisette, confinée chez elle à cause du Covid. Mais ce n'est peut-être pas plus mal, par les temps qui courent...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.