"OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire" : toujours aussi politiquement incorrect en 2021 ?

"OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire" : toujours aussi politiquement incorrect en 2021 ?

PREVIEW – C'est l'une des comédies françaises les plus attendues de l'année. L’espion incarné par Jean Dujardin est de retour dans "OSS 117 : Alerte en Afrique Noire", en salles le 3 août. Le film qui sera présenté en clôture du 74e Festival de Cannes se dévoile un peu plus dans une nouvelle bande-annonce.

Sa sortie repoussée à plusieurs reprises en raison de la pandémie, le nouveau volet des aventures d’OSS 117 sera sur les écrans le 4 août prochain. D’ici là, l’équipe du film montera les marches du Palais des Festivals puisqu’il sera projeté en clôture du 74e Festival de Cannes, le 17 juillet prochain. Une "dernière séance" dont on peut avoir un avant-goût dans la nouvelle bande-annonce qui vient d’être dévoilée par la Gaumont... 

Nous sommes en 1981 et Hubert Bonisseur de La Bath, l’espion "franchouillard" incarné par Jean Dujardin est envoyé en Afrique pour venir en aide à un chef d’État local menacé par un mouvement rebelle. Sur place, il fait équipe avec un jeune collègue répondant au matricule d’OSS 1001, interprété par Pierre Niney. A la faveur de ses rencontres, notamment avec la mystérieuse Zéphyrine Bamba (Fatou N’Diaye), ce serviteur zélé du gouvernement français réalise qu’il n’est peut-être pas dans le bon camp...

Si Nicolas Bedos succède à Michel Hazanavicius derrière la caméra, ce troisième opus a été écrit comme les deux précédents par Jean-François Halin, l’un des auteurs culte des Guignols de l’Info. Une fois encore il revisite de façon politiquement incorrecte le personnage des romans crée à la fin des années 1949 par l’écrivain Jean Bruce. Un James Bond bien de chez nous qui fit l’objet de plusieurs adaptations dans les sixties sous la direction d’André Hunebelle. Après le succès des deux précédents volets, sortis en 2006 et 2009, le film trouvera-t-il un même écho dans la France de 2021 ?

Lire aussi

"Avec OSS 117, on sait de qui on rigole", expliquait Jean Dujardin en 2019 dans les colonnes du Point à l’annonce du projet. "Un raciste, un idiot, un con, un réac, un abruti qui enfile les clichés comme des perles. On peut rire de sa connerie, de nos problèmes, de nos réflexes xénophobes. Je symbolise cette France crasse, idiote, basse de plafond. Les gens se marrent d’eux-mêmes (…) C’est cathartique, ça fait du bien."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Pass sanitaire à l’hôpital et dans les Ehpad : finalement, c'est oui sauf aux urgences

Des clusters dans 22 campings : que se passe-t-il en Vendée ?

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Covid-19 : en Inde, l'épidémie de "champignon noir" bat tous les records

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.