Vin Diesel : "L’univers Fast and Furious vivra pour toujours"

Vin Diesel : "L’univers Fast and Furious vivra pour toujours"

INTERVIEW – Présenté ce lundi 12 juillet au cinéma de la plage dans le cadre du 74e Festival de Cannes, "Fast and Furious 9" marque le 20e anniversaire d’une rutilante saga qui dépasse chaque fois un peu plus les limites de l’entendement. L’occasion d'en faire un bilan express avec sa star.

Il roule des mécaniques depuis déjà deux décennies. Vin Diesel passe la cinquième dans un neuvième volet de la saga Fast and Furious qui n'a pas peur de se prendre le mur du ridicule. Tout va plus vite, plus loin. Sans que personne ne semble se soucier de la véracité de ce qui se joue à l'écran. Et c'est sans doute là que réside le succès de ces bolides qui font vrombir le box-office mondial depuis 2001. 

La franchise - l'une des plus rentables de Hollywood avec plus de 6 milliards de dollars de recettes au compteur - joue pleinement son rôle de film popcorn où le plaisir du spectateur est roi envers et contre tout. Un univers too much dans lequel Vin Diesel prend son rôle de patriarche très au sérieux. Peut-être trop. Sur le tournage comme en interview, c'est lui qui gère le timing. LCI a patienté jusqu'au bout de la nuit pour échanger en visio avec un quinqua apaisé à la bonne humeur communicative.

Toute l'info sur

Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Dans chaque film, et peut-être encore plus dans celui-ci, votre personnage Dom ne cesse de répéter que la famille est essentielle. Seriez-vous le même, en tant qu’homme et en tant qu’acteur, sans la famille Fast and Furious ?

(Il réfléchit longuement et cherche ses mots). Non, non… Je ne peux pas exprimer tout ce que la saga Fast a représenté pour moi. Je ne peux pas vous dire à quel point ces expériences m’ont façonné. C’est si intéressant parce que dans ce chapitre, l’ancien hors-la-loi Dominic Toretto est désormais père. Quand ma fille aînée est née, Paul (Walker, décédé en novembre 2013 dans un accident de la route) et moi étions en train de tourner une scène pour Fast 4. Et même si j’ai toujours joué le rôle du grand frère sur le plateau, il était lui déjà père d’une charmante fille prénommée Meadow. Donc je crois qu’il a été une grande influence pour moi. En tant qu’acteur à Hollywood, on est entraîné pour tout mettre dans nos rêves. Sauf que parfois on se dit que si on avait une famille, on n’aurait peut-être pas le temps de manifester nos rêves. Paul m’a beaucoup aidé dans ma route vers la paternité.

Brian, interprété par Paul Walker, est partout dans le film et a les honneurs de la toute dernière séquence. Était-ce une évidence pour vous de conserver ce personnage dans la saga ?

(Il regarde en haut et réfléchit longuement à nouveau). Oui. C'est peut-être l'aspect le plus important de tout ce film et de toute la saga pour moi.

La loyauté et le soutien des fans ne ressemblent à aucune autre franchise dans l'histoire du cinéma- Vin Diesel

Fast and Furious fête ses 20 ans. Alors, où voyez-vous Dom dans les 20 prochaines années ?

Je ne me suis engagé que jusqu’au dixième chapitre (Il rit puis murmure). Je ne sais pas. Je pense que c'est ce qui est si beau dans cette franchise. Parce que si vous m'aviez dit il y a 20 ans que nous serions en train de parler d'un film Fast and Furious dans lequel nous aurions affaire à la paternité, j'aurais dit que c’était tout à fait impossible. Et je reconnais mon erreur. C'est arrivé parce qu’il y a quelque chose de spécial chez les fans de Fast and Furious. Leur loyauté et leur soutien ne ressemblent à aucune autre franchise dans l'histoire du cinéma. J'ai juste la chance d'en faire partie.

Vous entamerez le tournage d’un chapitre final en deux parties dès janvier 2022. L’étape d’après c’est quoi, une série ?

(Il explose de rire) C’est la fin de cette partie de la mythologie mais l’univers Fast and Furious vivra pour toujours.

Lire aussi

>> Fast and Furious 9 de Justin Lin, avec Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, John Cena, Tyrese Gibson, Ludacris, Nathalie Emmanuel, Sung Kang et Charlize Theron – au cinéma le 14 juillet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.