Festival de Dinard 2016 : demandez le programme !

Festival de Dinard 2016 : demandez le programme !

SO BRITISH – Lancé mercredi soir, le 27ème Festival du Film Britannique de Dinard donnera le coup d’envoi de sa compétition prometteuse ce jeudi soir, sous la présidence du cinéaste Claude Lelouch. LCI vous dit tout ce qu’il faut savoir du millésime 2016.

L’Ille-et-Vilaine et sa ravissante ville de Dinard s’apprêtent, pour la 27ème année consécutive, à accueillir le nec plus ultra du cinéma britannique. "Les thématiques qui se dégagent de ce cru 2016 sont le mal être de la jeunesse, leur peur de l'avenir et leur déception face au présent", précise Hussam Hindi, le sémillant directeur artistique de la manifestation cinématographique. "Ce n'est pas par hasard si tout ceci coïncide avec le Brexit. Mais comme souvent Outre-Manche, les sujets graves sont abordés avec légèreté, humour et musique. Chose que le cinéma français n'arrive malheureusement pas à faire. A quand en effet notre Full Monty ou notre Billy Elliott ?".

 

Pendant 5 jours, le festival proposera pas moins de 115 projections sur 5 écrans et réunira 500 professionnels, 100 journalistes et autour de 30.000 festivaliers. Son point fort ? Une compétition alléchante composée de 6 longs métrages qui joueront des coudes pour le sacre. "Plus de 100 films ont été visionnés", poursuit Hussam Hindi. "6 ont été retenus en compétition et 19 seront projetés en avant-première." Pour départager la demi-douzaine d’œuvres en lice pour le Hitchcock d’Or, il faudra compter sur un jury présidé cette année par le cinéaste Claude Lelouch, qui "mettra la cinéphilie au centre de tout". Dans sa tâche, il sera notamment épaulé par Julie Ferrier, Anne Parillaud, James d’Arcy ou Jalil Lespert.

Une Palme d’Or et une pluie de promesses

Qui succédera donc à Tom Geens, lauréat en 2015 de la plus haute distinction avec Sauvages ? Tous les regards seront a priori rivés sur Sing Street de John Carney qui, de Sundance à Deauville, a soulevé un vent de fraîcheur incroyable grâce à son récit roboratif. Celui de quelques lycéens marginaux qui montent un groupe de rock dans le Dublin des années 80. D’autres concurrents peuvent par ailleurs créer la surprise, à l’instar d’Away de David Blair dans lequel Timothy Spall et Juno Temple se lieront d’une incroyable amitié, ou le road trip Moon Dogs de Philip John. "Notre critère de sélection est la qualité artistique ; nous sommes sensibles à la mise en scène, à l'originalité du scénario, à la crédibilité des acteurs et à la diversité des genres", assure Hussam Hindi. 

 

Dans les autres temps forts du festival, notez la projection post-Cannes de I, Daniel Blake, la récente Palme d’Or du maestro Ken Loach. On suivra également de près, hors compétition, la présentation de Detour, la nouvelle réalisation de Christopher Smith, le géniteur fou des sanglants Severance, Triangle et Creep. Sans oublier les deux hommages de cette édition qui seront consacrés au comédien Gary Lewis, aperçu dans Billy Elliot et Gangs of New York et à l’actrice Kate Dickie qui, depuis son apparition dans la série Game of Thrones, commence à creuser son sillon de l’autre côté de l’Atlantique avec tout dernièrement des rôles dans Prometheus et The Witch. Sacré programme !   

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

    Minute par minute, comment suivre le décollage de Thomas Pesquet à bord de SpaceX

    "On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

    Deux jeunes retrouvés morts après être partis en randonnée au Piton de la Fournaise

    Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

    Lire et commenter