"Framing Britney Spears" : le documentaire choc sur la popstar arrive en France

Framing Britney Spears : comment nous avons collectivement piégés la jeune star

IT’S BRITNEY BITCH – Deux mois après sa diffusion aux États-Unis, le film sur la descente aux enfers ultra médiatisée de la pop star sort en version française le 5 avril sur Amazon Prime Video. Une enquête choc à voir absolument.

Elle a été autant encensée que rabaissée. Jusqu’au point de rupture. Britney Spears et son parcours chaotique sont au cœur d’un documentaire passionnant qui, après avoir secoué les États-Unis, débarque enfin en France. Produit par le New York Times pour la chaîne FX, le film sera proposé en version française par Amazon Prime Video dès le 5 avril.

Son titre résonne déjà comme un avertissement. Framing Britney Spears (soit Piéger Britney Spears en VF). Un éclairage effrayant sur le rôle joué par une société misogyne dans la perte de repères d’une jeune femme désormais sous la tutelle de son père depuis douze ans.

Justin Timberlake contraint de lui présenter ses excuses

Pendant un peu plus d’une heure, le documentaire rembobine le parcours de la chanteuse. De sa Louisiane natale à Las Vegas, de sa toute première apparition à la télévision à 9 ans à ses multiples allers-retours au tribunal. Son image de petite fille sage façonnée par des débuts chez Disney au Mickey Mouse Club est rapidement déformée par des médias qui ne veulent pas la voir grandir. Étiquetée "mauvaise fille", elle est ensuite qualifiée de "mauvaise mère" par la presse tabloïd après la naissance de son premier fils Sean Preston en 2005.

Deux ans plus tard, celle qui est devenue la cible préférée des paparazzis perd pied et se rase elle-même le crâne devant les caméras. Un appel à l’aide dont le public se délecte sans vraiment l’entendre. C’est cette spirale infernale que décrypte avec précision Framing Britney Spears, s’intéressant aussi bien à l’étrange Jamie Spears qui manage la vie de sa fille qu’aux fans mobilisés au sein de #FreeBritney pour libérer leur idole de la tutelle de son père.

Lire aussi

La diffusion du documentaire aux États-Unis s’est accompagnée d’une vague d’excuses envers la chanteuse. Car c’est avant tout notre propre complicité dans la chute de l’interprète de "…Baby One More Time" que pointe Framing Britney Spears. Anonymes et célébrités y sont allés de leur tweet, ou de leur long communiqué. Vilipendé sur les réseaux sociaux pour son comportement misogyne envers son ex-petite amie, le chanteur Justin Timberlake a fait son mea culpa. "Profondément désolé" de ses actions passées, il a assuré "pouvoir faire mieux"

La principale intéressée n’a commenté ni ce message ni le film qui lui est consacré. Son ancienne assistante Felicia Culotta affirme qu’"à un moment donné, elle racontera son histoire". Face caméra comme Meghan et Harry ou à travers ses propres réseaux sociaux ? Le choix est entre ses mains.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter