Taxé de misogynie, Justin Timberlake présente ses excuses à Britney Spears et Janet Jackson

Taxé de misogynie, Justin Timberlake présente ses excuses à Britney Spears et Janet Jackson

MEA CULPA – Pointé du doigt par les internautes après la diffusion du documentaire "Framing Britney Spears", le chanteur de 40 ans s’est dit "profondément désolé" de ses actions passées. "Je peux faire mieux et je ferai mieux", écrit-il sur Instagram ce vendredi.

La remise en question est totale. Le hasard veut qu’elle intervienne quelques jours après son entrée dans le cercle des quadras. Mais ce n’est pas son nouvel âge qui a poussé Justin Timberlake à s’excuser pour ses comportements envers les femmes ces dernières années. 

Le chanteur est sorti de son silence ce vendredi 12 février, submergé de "messages, tags, commentaires et inquiétudes" après la diffusion d’un documentaire consacré à son ex-compagne, Framing Britney Spears, qui relate comment la jeune femme a été victime des doubles standards d’une société misogyne. 

Quand son histoire d’amour avec "JT" vire au vinaigre, c’est elle et seulement elle qui en fait les frais publiquement. Alors qu’il bâtit sa carrière solo avec un tube - Cry me a river - dans lequel il l’accuse d’adultère, elle est interrogée sur sa part de responsabilité dans cette rupture.

Janet Jackson, seule victime du scandale du Super Bowl

Lors d’une interview radio dont un extrait est relayé dans le film, Justin Timberlake se vante notamment d’avoir eu des relations sexuelles avec la jeune femme. Une séquence révoltante qui a poussé les fans de la pop star à exiger un mea culpa à l’interprète de Sexy Back

"Je suis profondément désolé pour toutes les fois dans ma vie où mes actions ont contribué au problème, où j’ai parlé de façon déplacée ou je n’ai pas parlé alors qu’il fallait le faire", écrit-il. Il dit "comprendre ne pas avoir été à la hauteur dans ces moments et dans beaucoup d’autres" et reconnaît avoir "bénéficié d’un système qui cautionne la misogynie et le racisme".

Je sais que cette excuse est un premier pas et n’absout pas le passé- Justin Timberlake

S’il "présente ses excuses" à Britney Spears, Justin Timberlake s’adresse aussi à Janet Jackson. "Je suis très attaché à ces femmes, je les respecte et je sais que j’ai déçu", poursuit-il. Une référence au show du Super Bowl donné en 2004 lors duquel l’ex-membre du populaire boys band N*SYNC avait accidentellement dévoilé le sein de la sœur du King of pop

Si lui avait pu poursuivre sa carrière sans encombre, la chanteuse avait été bannie des Grammy Awards et mis au ban par l’industrie musicale. Une industrie "pleine de défauts" qui "place les hommes, en particulier les hommes blancs, sur la voie du succès".

Lire aussi

"C’est fait comme ça. En tant qu’homme dans une position privilégiée, je me dois de parler de ça. À cause de mon ignorance, je n’ai pas vu ce que c’était pendant que ça m’arrivait mais je ne veux plus jamais bénéficier de la chute des autres", ajoute Justin Timberlake. 

L’époux de Jessica Biel admet "ne pas avoir été parfait face à ces questions tout au long de sa carrière". "Je sais que cette excuse est un premier pas et n’absout pas le passé", insiste-t-il, affirmant qu’il veut "prendre la responsabilité de ses propres faux pas dans tout ça tout en faisant part d’un monde qui élève et soutient". 

"Je peux faire mieux et je ferai mieux", promet-il. Mais comme le chantait un autre Justin - Bieber - ne serait-il pas trop tard pour s’excuser ? Le public en décidera.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

EN DIRECT - Covid-19 : un nouveau joueur du XV de France testé positif, l'entraînement suspendu

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter