François Moulias succède à Nicolas Demorand à la tête de Libération

François Moulias succède à Nicolas Demorand à la tête de Libération

CULTURE
DirectLCI
SUCCESSION - Une semaine après sa démission, Nicolas Demorand cède sa place à François Moulias chez Libération. Ce proche de l'actionnaire Bruno Ledoux aura la lourde tâche d'apporter un peu de sérénité à un journal en crise.

L'après Nicolas Demorand, c'est maintenant. ''Je prends cette décision parce que j'estime qu'il faut débloquer la situation dans laquelle se trouve Libé'', déclarait il y a un peu plus d'une semaine le journaliste avant de céder les rênes du quotidien français . Il ajoutait : ''J'ai été confronté, pendant mes trois ans passés (…) à des crises sévères, mais c'est la première fois qu'il m'apparaît clair que je dois bouger''.

D'après Puremedias.com, l'intéressé sera remplacé par François Moulias, un proche de l'actionnaire Bruno Ledoux, propriétaire du siège de l'entreprise. Une nomination que les journalistes de Libération qualifient de "putsch". Cette prise de fonction devrait être officialisée ce matin lors d'un comité d'entreprise. Par ailleurs, Pierre Fraidenraich, ex-patron de la chaîne d'info i-TELE, a été nommé au conseil de surveillance.

Un climat ultra tendu

Pour rappel, cela fait désormais de nombreuses semaines que l'ambiance au journal n'est pas au beau fixe. Les ventes du quotidien ont diminué de 15% l'année dernière avec une perte estimée à environ 1,5 million d'euros. Alors que le journal est endetté à hauteur de 6 millions d'euros et qu' il pourrait être transformé par les actionnaires , les tensions entre la direction et les salariés sont plus palpables que jamais.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter