Francophonie : "Il y a un provincialisme français qui fait qu'on a honte de sa langue"

CULTURE

A l'occasion du lancement de la 20e semaine de la francophonie, l'invité du 12-14, auteur de "My tailor is rich but my français is poor", Alain Schifres, affirme que notre langue est dans "un mauvais état". Ce constat, on le doit à "un provincialisme français qui fait qu'on a honte de sa langue".
Lire et commenter