Grammy Awards : Beyoncé entre dans la légende au cours d'une cérémonie très "girl power"

Grammy Awards : Beyoncé entre dans la légende au cours d'une cérémonie très "girl power"

RÉCOMPENSES – La chanteuse Beyoncé est devenu dimanche l’artiste féminine la plus primée de l’histoire des Grammy Awards. Une 63 édition également marquée par les récompenses attribuées à Taylor Swift, Billie Eilish, H.E.R. ou encore la rappeuse Megan Thee Stallion.

Elle mérite plus que jamais son surnom de "Queen B". La chanteuse Beyoncé, 39 ans, a porté dimanche son total personnel à 28 récompenses lors de la 63e édition des Grammy Awards, détrônant la star de la country Alison Krauss pour devenir l’artiste féminine la plus primée de l’histoire de la cérémonie.

Radieuse dans sa robe en cuir de la maison Schiaparelli, l’ex-leader des Destiny’ Child a reçu le Grammy de la meilleure vidéo musicale pour "Brown Skin Girl", partagé avec sa fille Blue Ivy, 9 ans. Et celui de la meilleure performance R’n’B pour "Black Parade", un titre sorti dans la foulée du meurtre de George Floyd.

"En tant qu'artiste, je considère que c'est mon travail, notre travail à tous, d'être le reflet de notre époque", a déclaré la chanteuse en évoquant ce titre qui fustige le racisme et appelle à la mobilisation pour les droits civiques de la communauté noire. "Je voulais soutenir, encourager, célébrer toutes les reines et les rois noirs qui continuent à m'inspirer et à inspirer le monde entier."

À seulement 39 ans, la native de Houston, Texas, est désormais la deuxième artiste la plus primée aux Grammy Awards, ex-aequo avec le mythique producteur Quincy Jones. Elle n’est plus qu’à trois trophées du recordman absolu, le chef d’orchestre hongrois Georg Solti, décédé en 1997.

Mais Beyoncé n’est pas la seule à avoir tiré son épingle du jeu dimanche soir. Taylor Swift est ainsi devenue la première artiste féminine à décrocher à trois reprises de l’album de l’année, primée cette fois pour Folklore, un disque crée durant le confinement avec les musiciens du groupe de rock alternatif The National.

En vidéo

LCI PLAY - "Folklore", l'album surprise de Taylor Swift

Billie Eilish toujours plus haut

Pour la deuxième année consécutive, Billie Eilish a elle remporté le Grammy de l'enregistrement de l'année pour "Everything I Wanted", mais aussi le Grammy de la meilleur chanson écrite pour un média audiovisuel pour "No Time To Die", la bande-originale du prochain James Bond qui n'est toujours pas sorti en salles. Elle cumule déjà 7 Grammy Awards, à 19 ans seulement.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Billie Eilish s'attaque au body-shaming

La chanteuse H.E.R. a elle été primée pour "I Can’t Breathe", inspiré comme son titre l’indique par les derniers mots prononcés par George Floyd avant sa mort. "Je n’imaginais pas que ma peur et ma douleur auraient un impact et qu’elle pourrait se transformer en changement", a déclaré l’artiste, de son vrai nom Gabriella Sarmiento Wilson.

Dans un registre plus sulfureux, Meghan Thee Stalion a reçu le Grammy de la révélation de l’année, devenant la première artiste rap à triompher dans cette catégorie depuis Lauryn Hill, en 1999. Mais aussi le Grammy de la meilleure performance rap et de la meilleure chanson rap pour Savage, en duo avec Beyoncé, décidément incontournable. Elle a par ailleurs livré la performance la plus "hot" de la soirée avec sa camarade Cardi B, mimant un rapport sexuel entre femme sur "WAP", le titre qui a choqué la droite conservatrice l’an dernier.

Plutôt réussie malgré les contraintes liées à la situation sanitaire, cette 63e édition a presque fait oublier la polémique qui a entouré l’absence parmi les nommés du chanteur canadien The Weeknd. Au sommet des charts toute l’année avec l’album After Hours et le tube "Blinding Lights", ce dernier avait accusé en novembre dernier les organisateurs des Grammy Awards de "corruption". En amont de la cérémonie, il a fait savoir qu’il ne voulait plus jamais soumettre ses disques au vote de l’Académie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Lire et commenter