"J'ai dit que je préférais mourir à la maison" : guérie du Covid, Salma Hayek raconte avoir frôlé la mort

Salma Hayek étit au festival de Berlin, en février dernier.

FRAYEUR - La comédienne a confié qu'elle a été mise sous oxygène après avoir contracté le virus il y a quelques mois. Rétablie aujourd'hui, elle dit avoir encore des séquelles.

Elle n'en avait pas parlé jusqu'ici. Au cours d'une interview donnée à Variety, Salma Hayek a révélé qu'elle avait contracté le Covid dans les premiers jours de la pandémie et qu'elle avait passé la grande partie de l'année passée à s'en remettre. "Mon médecin m'a suppliée de me rendre à l'hôpital parce que c'était très grave", raconte la comédienne de 54 ans mariée au PDG de Kering François-Henri Pinault. "J'ai dit : 'Non, merci. Je préfère mourir à la maison'", se souvient-elle. 

Salma Hayek a passé sept semaines à l'isolement dans une pièce du manoir londonien où elle vit avec son mari et leur fille Valentina, âgée de 13 ans, pour combattre le virus qui aurait pu lui être fatal. La comédienne qui jouera dans Eternal, le prochain film de Chloé Zhao, la réalisatrice oscarisée de Nomadland, a alors été placée sous oxygène. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Malgré la fatigue, Sama Hayek est retournée travailler en avril pour tourner House of Gucci, le film de Ridley Scott, dans lequel elle incarne une voyante reconnue coupable d'avoir aidé Patrizia Reggiani (Lady Gaga), la veuve de Maurizio Gucci, à orchestrer le meurtre de son ex-mari. "C'était le travail parfait pour retourner travailler. J'avais commencé à faire des Zooms à un moment donné, mais je ne pouvais pas en faire trop parce que j'étais tellement fatigué".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Ce n'est pas la plus chouette des matinées", réagit Maracineanu après la nuit cauchemardesque de la France

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

"On est déçu, on est venu profiter des plages" : touristes et habitants face au confinement en Martinique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.