"Vous êtes en train de tuer le cinéma français" : 800 personnalités demandent à Macron de rouvrir les salles

"Vous êtes en train de tuer le cinéma français" : 800 personnalités demandent à Macron de rouvrir les salles

COUP DE GUEULE - Dans une tribune publiée ce mercredi dans "Le Monde", 800 professionnels du cinéma français demandent au chef de l’Etat de rouvrir les salles obscures, portes closes depuis fin octobre.

Le cinéma français hausse le ton. Alors que les salles sont fermées depuis le 30 octobre dernier, et qu’aucune date n’a été fixée à ce jour pour leur réouverture, 800 professionnels du secteur s’adressent à Emmanuel Macron dans une tribune publiée ce mercredi dans Le Monde. Son titre : "Monsieur le président Macron : rouvrez les salles de cinéma. Maintenant !" Parmi les signataires, on trouve Guillaume Canet, Marion Cotillard, Léa Seydoux, Jacques Audiard, Pierre Niney, Cédric Klapisch, Karin Viard ou encore Emmanuel Mouret, dont le film Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, arrive en tête des nominations aux César, qui se dérouleront le 12 mars prochain.

Au gré des chiffres, des variants, des politiques d’image, d’annonce, de culpabilisation ou d’intimidation, nous avons le sentiment d’être éradiqués- Les signataires de la tribune

"Aujourd’hui, nous pourrons donc, encore et toujours, faire la queue pour aller acheter des baskets ou une glace, nous entasser dans les supermarchés ou prendre le train, même bondé, mais nous ne pourrons pas aller au cinéma. Ni au théâtre. Et cela malgré la mise en place d’un protocole sanitaire des plus stricts et des plus fiables dès le premier jour du déconfinement", déplorent-ils. "Au gré des chiffres, des variants, des politiques d’image, d’annonce, de culpabilisation ou d’intimidation, nous avons le sentiment d’être éradiqués. Et alors quoi ? On reste fermé un an, deux ans ? Pour toujours ?".

"C’est une filière industrielle économique forte de 340.000 emplois qui coule", rappellent les signataires. "C’est un monde de débats et d’idées qui s’appauvrit considérablement. Car le cinéma ne se préoccupe pas que du cinéma. Il se préoccupe de tout ce qui fait société, ouvre à la réflexion, à la discussion, amène la rencontre avec ce public qui nous manque à hurler. Et à qui l’on manque. Quel gâchis. Quelle violence. Quelle injustice", dénoncent-ils, soulignant que "le cinéma français est la troisième cinématographie la plus importante du monde, et que vous risquez de la faire s’effondrer en à peine un an."

Lire aussi

Cette lettre ouverte marque une étape de plus dans l’incompréhension qui s’est installée entre les professionnels du Septième art et le gouvernement. Ces dernières semaines, plusieurs personnalités comme Pierre Niney ou Benjamin Biolay ont interpellé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot dans les médias, sans obtenir gain de cause. Cette fois, c’est au chef de l’État qu’ils ont directement décidé de s’adresser. "Votre silence et celui de votre gouvernement sont en train de tuer le cinéma français, et plus généralement une grande partie de notre culture", concluent-ils.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : forte hausse des hospitalisations, près de 6000 malades en réanimation

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Logement : vous pouvez faire résilier le bail de votre voisin en cas de fortes nuisances

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

Ukraine : le déploiement de troupes russes à la frontière est "le plus massif jamais enregistré"

Lire et commenter