"House of Cards" : Kevin Spacey devra payer 31 millions de dollars à la société de production

Les Essentiels du 23 novembre 2021 à 7h50

JUSTICE - L'acteur Kevin Spacey a été condamné à verser 31 millions de dollars à MRC, la société de production de la série "House of Cards", dans laquelle il jouait le rôle principal. Il va devoir l'indemniser pour "les pertes "substantielles" consécutives à son renvoi du tournage, après les accusations d'abus sexuels à son encontre.

Kevin Spacey va payer pour les préjudices causés à House of Cards. MRC, la société de production à l'origine de la série à succès de Netflix, qui s'attarde sur les jeux de pouvoir politique à Washington, demandait des dommages et intérêts pour des pertes de revenus attribuées par le départ de l'acteur de 62 ans, qui campait le rôle de Frank Underwood, un homme politique sans scrupule. Il avait été renvoyé suite à des accusations de harcèlement et d'abus sexuels. Il a été condamné à payer 31 millions de dollars (environ 27,5 millions d'euros) à la société, selon des documents juridiques publiés lundi 22 novembre.

Les accusations portées contre Kevin Spacey, doublement Oscarisé, étaient survenues en pleine campagne du mouvement #Metoo, dénonçant les abus sexuels à Hollywood, après les révélations concernant le tout-puissant producteur Harvey Weinstein. MCR avait suspendu, de manière préventive, la star du film American Beauty, le temps d'une enquête lancée en interne, qui avait révélé qu'il s'était effectivement rendu coupable des agissements qui lui étaient reprochés. 

Toute l'info sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

Une saison 6 complètement remaniée

Le départ précipité de Kevin Spacey a contraint les producteurs à réorganiser la série, ce qui a résulté en de "substantielles pertes", a fait valoir la société de production, qui indique, par ailleurs, n'avoir jamais eu connaissance de faits répréhensibles de la part de celui qui a partagé le haut de l'affiche avec Robin Wright durant les cinq premières saisons de la série House of Cards. Le script a dû être remanié pour exclure son personnage de la sixième saison, ramenée de 13 à 8 épisodes.

Lire aussi

La condamnation de l'acteur, révélé au grand public en 1994 avec la comédie dramatique Swimming with Sharks puis en 1995 par les thrillers Usual Suspects, de Bryan Singer, et Seven, de David Fincher, vient conclure une procédure débutée en 2019.

La même année, les poursuites visant l'acteur américain, inculpé d'attentat à la pudeur et d'agression sexuelle dans l'État américain du Massachusetts, avaient été abandonnées, sans qu'aucune raison ne soit donnée. Courant 2020, il a de nouveau été accusé par deux hommes qui ont affirmé avoir été agressés sexuellement lorsqu'ils avaient 14 ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.