"Il doit bien savoir le mal qu’il nous a fait" : Camille Kouchner intraitable avec Olivier Duhamel

"Il doit bien savoir le mal qu’il nous a fait" : Camille Kouchner intraitable avec Olivier Duhamel

ÉMOTION - Invitée ce mercredi soir de La Grande Librairie sur France 5, Camille Kouchner a longuement évoqué le contenu de "La Familia Grande", le livre dans lequel elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir abusé de son frère jumeau durant l'adolescence. "Il est impardonnable", a-t-elle estimé.

C’était une prise de parole très attendue. Une semaine après la sortie La Familia Grande, Camille Kouchner s’exprimait ce mercredi pour la première fois à la télévision sur le plateau de "La Grande Librairie", l’émission littéraire de François Busnel sur France 5. Dans ce roman qui s’est déjà installé en tête des ventes, la fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner affirme que son beau-père, le constitutionnaliste Olivier Duhamel, a abusé sexuellement de son frère jumeau lorsqu’il était adolescent.  

 

Un scandale qui a déjà eu de lourdes répercussions puisqu’avant même la publication du livre, le principal accusé a choisi de démissionner de ses fonctions de président de la Fondation nationale des sciences politiques et de mettre un terme à ses collaborations avec différents médias. Côté judiciaire, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans".

L'inceste, l’emprise, la maltraitance des enfants, c’est partout, dans tous les milieux- Camille Kouchner

"Je ne comprends pas qu’il n’ait pas su", a confié mercredi Camille Kouchner au sujet de son beau-père. "Il doit bien savoir le mal qu’il nous a fait. Quand malheureusement je vois son indifférence, je n’en reviens pas", a-t-elle regretté avant d'expliquer que "l’inceste, l’emprise, la maltraitance des enfants, c’est partout, dans tous les milieux. 

Et d'appuyer : "Mon contexte, c’est avoir des parents connus. Mais ce n’est pas ça qui fait l’inceste. Je ne voudrais pas que ça vienne parasiter le message de mon livre : l’inceste, c’est partout." 

Lire aussi

Camille Kouchner a notamment évoqué le moment où, adolescent, son frère jumeau baptisé Victor dans le livre lui révèle les abus dont il a été victime. "Mon cerveau se ferme, mes sens s’affolent (…) Je ne comprends pas ce qu’il me dit. Je ne suis pas une grande personne, je ne connais pas la sexualité (...) Je me rappelle avoir une espèce de pierre dans le cœur. À la fois je n’ai rien compris, et à la fois j’ai su que c’était grave." Au fil des années, elle avouera ressentir une forme de culpabilité. "Il faut désigner les choses, ne pas les désigner c'est participer", a-t-elle estimé.

Mon beau-père, je l’ai mis dans ce livre, je voudrais qu’il reste dans ce livre- Camille Kouchner

À propos de sa mère, l'intellectuelle Evelyne Pisier, décédée en 2017, Camille Kouchner a laissé entendre qu'elle aussi était sous l'emprise d'Olivier Duhamel, refusant de le quitter lorsque son fils lui révélera les faits, des années plus tard. "Comment a-t-elle fait pour passer à côté de ça ?", s'est-elle interrogée. "Elle s’est perdue Je pense qu’elle est morte de chagrin parce qu’elle savait très bien ce qu’elle avait fait à ses enfants (…) Je ne peux pas penser qu’elle ne savait pas le mal qu’elle nous faisait."

À plusieurs reprises, Camille Kouchner a présenté la publication de La Familia Grande comme "une libération". Et sa manière à elle de prendre le pouvoir. "Mon beau-père, je l’ai mis dans ce livre, je voudrais qu’il reste dans ce livre", a-t-elle expliqué. "Le réel, c’est très difficile parce que c'est mon beau-père. Et c'est ça l'inceste en fait. Même au bout du bout, c'est difficile. Après il a fait un truc qui est impardonnable. Donc je ne lui pardonne pas. Moi j’ai eu à me taire pendant des années. Pendant 30 ans de silence. Maintenant je trouve que le silence, il est pour lui."

Evoquant la prescription des faits dans ce type d'affaire, Camille Kouchner a expliqué avoir abordé le contenu de son livre avec son fils âgé de 12 ans. "Il m'a dit : "je me doutais bien qu'il y avait un truc qui n'allait pas puisque tu as été élevé par quelqu'un que je n'ai quasiment jamais rencontré. Mais maintenant il va être condamné'. Et je lui ai dit 'ben non'. Il a répondu : 'ça c'est pas possible maman. Il est monté dans sa chambre et il était effondré."

Le "tout le monde savait" en question

Au cours de l'entretien, François Busnel va questionner le "tout le monde savait" qu'écrit Camille Kouchner dans La Familia Grande. Et le mettre en parallèle avec la parution en 2005 d'un roman d'Evelyne Pisier intitulé Une question d'âge. "La lecture est glaçante à la lumière de votre livre. Il y a énormément de passages qui laissent penser aux lecteurs que tout est là sous ses yeux", suggère l'animateur à son invitée.  

Dans Une question d'âge, paru chez Stock, le personnage de Thierry est un universitaire, homme de réseaux et de pouvoir, qui fait l'objet d’accusations d’inceste de la part de sa fille adoptive. Sur la couverture, on pouvait y lire qu'il s'agit d’un "récit fictif" dans lequel étaient insérés "des éléments autobiographiques".

Les gens n’ont pas pu savoir avant 2008. Parce que c’est le moment où mon frère parle à ma mère et puis ensuite ma tante part en croisade- Camille Kouchner

"Quand je dis tout le monde savait, il y avait plusieurs cercles dans la famille", a précisé Camille Kouchner. "Les gens n’ont pas pu savoir avant 2008. Parce que c’est le moment où mon frère parle à ma mère et puis ensuite ma tante (la comédienne Marie-France Pisier – ndlr) part en croisade. Auparavant, à moins que ma mère s’en soit ouvert à d’autres… Je ne vois pas comment." 

A propos du livre en question, elle a estimé que sa mère y aborde le sujet de l'inceste "de manière plus générale. Mais personne n'y a vu que du feu. Moi je l'ai lu et je me suis dit 'la vache !'." A l'époque, dit-elle, "je ne peux pas me dire qu'elle a écrit ça. Donc je referme. C'est ma maman, donc c'est un peu dur."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Lire et commenter