"Je l’ai soutenue bien avant qu’il y ait un hashtag" : attaquée, la sœur de Britney Spears se défend

"Je l’ai soutenue bien avant qu’il y ait un hashtag" : attaquée, la sœur de Britney Spears se défend

DROIT DE RÉPONSE – Jamie Lynn Spears, la cadette de la chanteuse, a répliqué aux défenseurs du mouvement #FreeBritney dans une vidéo postée sur Instagram. Elle y martèle son amour pour son aînée dont elle ne souhaite "que le bonheur".

Elle avait préféré bloquer les commentaires sur son compte Instagram. Comme pour se protéger de l’afflux de messages négatifs qui se sont multipliés quelques heures après le poignant témoignage de son aînée devant un tribunal de Los Angeles. 

Jamie Lynn Spears, la sœur de Britney Spears, a à son tour décidé de se faire entendre dans cet étrange feuilleton familial auquel elle ne souhaite pas être associée. "Je ne suis pas ma famille, je suis ma propre personne et je parle en mon nom", explique la jeune femme de 30 ans dans une vidéo postée dans sa story Instagram lundi 28 juin.

Toute l'info sur

#FreeBritney, la chanteuse Britney Spears s'oppose à sa tutelle

Face caméra, Jamie Lynn Spears explique qu’elle n’a pas souhaité s’exprimer avant que Britney Spears "n’ait pu dire ce qu’elle avait à dire publiquement". "Parce que ce n’était pas mon rôle", admet-elle. Face au juge mercredi dernier, l’interprète de "Toxic" n’a rien caché du cauchemar qu’elle vivait depuis sa mise sous tutelle il y a 13 ans. Elle a comparé sa situation à celle d’une victime de "trafic sexuel", a assuré que son père Jamie "devrait être en prison" et a dit être forcée de garder son stérilet malgré ses désirs d’enfant. De quoi raviver la colère de ses fans à l’encontre du clan Spears.

Si elle souhaite mettre fin à la tutelle pour être heureuse, je soutiens ce choix à 100%- Jamie Lynn Spears

"Je ne suis que sa sœur qui ne se préoccupe que de son bonheur. J’ai fait un choix très conscient de ne participer à sa vie qu’en tant que sœur, que tante de ses garçons", se défend la cadette de Britney Spears en séchant une larme au coin de l’œil. "Peut-être que je ne l’ai pas soutenue de la manière dont le public l’aurait souhaité, avec un hashtag sur une plateforme publique. Je vous assure que j’ai soutenu ma sœur bien avant qu’il y a un hashtag et je le ferai bien longtemps après. Notez-le !", martèle une Jamie Lynn Spears très émue, évoquant le mouvement #FreeBritney qui cherche à libérer sa sœur de son régime de tutelle depuis des années. Elle dit être fière que son aînée "ait utilisé sa voix" et "ait demandé un suivi thérapeutique'. "Je lui ai demandé de le faire il y a des années. Pas une sur plateforme publique mais lors d’une conversation personnelle entre deux sœurs. Je suis très fière qu’elle fasse ce pas en avant", révèle-t-elle. 

Star de sa propre sitcom au milieu des années 2000, Jamie Lynn Spears rappelle qu’elle "travaille depuis qu'elle a 9 ans et paie ses factures depuis qu’elle a 10 ans". Et souligne que sa sœur "est la seule personne à qui elle doit rendre des comptes". "Elle sait que je l’aime et que je la soutiens", ajoute-t-elle, répétant l’amour qu’elle porte à son aînée "depuis le jour de sa naissance". "C’est ma grande sœur avant tout, avant toutes ces conneries. Je me moque de savoir si elle veut s’enfuir dans une forêt tropicale et avoir un milliard de bébés au milieu de nulle part, si elle veut revenir et dominer le monde comme elle l’a déjà fait tant de fois avant. Parce que je n’ai rien à gagner ni à perdre dans les deux cas", insiste-t-elle. 

Lire aussi

"Si elle souhaite mettre fin à la tutelle pour être heureuse, je soutiens ce choix à 100%", affirme encore Jamie Lynn Spears.  Trois jours plus tôt, c’est son mari Jamie Watson qui avait pris la défense des Spears. "Je peux vous assurer que la famille aime Britney et ne veut que le meilleur pour elle", avait-il déclaré au New York Post. Des propos en totale contradiction avec ceux de la chanteuse de 39 ans qui, devant le juge, disait vouloir "porter plainte" contre ses proches qui n’avaient jamais rien fait pour l’aider en 13 ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le risque d'une reprise épidémique réelle ne peut être exclu", prévient Gabriel Attal

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.