Que sont devenus les rappeurs de notre adolescence ?

Que sont devenus les rappeurs de notre adolescence ?

COUCOU LES REVOILOU - Avec l'émergence d'une nouvelle génération de rappeurs et sous le flot des albums rap qui sortent chaque semaine, LCI s'est demandé où en était les rappeurs de notre jeunesse.

Si vous aussi, vous êtes né dans les années 1980, ils étaient à peine plus âgés que nous lorsqu'on les écoutait dans nos walkmans ou sur nos chaînes hi-fi. Depuis cette époque dorée, chacun a fait son petit bout de chemin, s'est enrichi ou s'est recyclé dans autre chose que le rap. Petit tour d'horizon de nos quadragénaires du rap préférés. 

Jay-Z

Quatre ans après la publication de "Magna Carta Holy Grail", Jay-Z vient de sortir "4.44". Un album sincère dans lequel il confie avoir trompé Beyoncé, mais pas seulement. Il dédie une chanson, "Smile",  à sa mère, Gloria, homosexuelle. Cet album est le treizième depuis le tout premier, "Reasonable Doubt", devenu culte au fil des années. En dehors du rap, Shawn Carter est un businessman. Outre Roc Nation, son label, il a fondé Roc Nation Sports, une société qui gère les intérêts de sportifs, puis a acquis Tidal, le concurrent de Deezer et Spotify, en compagnie de d'artistes qui en deviennent actionnaires. 

Malheureusement, malgré les exclusivités réservées aux abonnés Tidal, le service (un peu cher comparé à ses concurrents) peine à décoller vraiment. D'ailleurs, dans 4.445, le rappeur dénonce les "bâtards cupides" qui ont commercialisé leurs œuvres sur des services de streaming comme Spotify. A part ça, il est devenu un heureux père de famille rangé des voitures. Ça sent tout de même la retraite. 

Lire aussi

Eminem

Aux dernière nouvelles, tout ce que l'on sait de la carrière du rappeur (génial) de Detroit, c'est qu'il a un nouveau look. Exit le blond platine, bonjour la barbe. Entre Dr Dre et Kendrick Lamar, Eminem a pris la pose lors de l'avant-première de "The Defiant One", un documentaire d'HBO sur le producteur et Jimmy Lovine. Côté musique, rien de foufou, même si "Stan", titre de l'un de ses morceaux, a fait son entrée dans le dictionnaire Oxford avec cette définition : "un fan excessivement zélé ou obsédé par une célébrité en particulier". Des singles par-ci, des featurings par-là : il distille son phrasé magique à très petites doses, ne laissant  à ses fans de la première heure que peu de miettes. Son dernier (gros) carton date de 2013 : "The Monster" avec Rihanna. 

Lire aussi

NTM

Il y a quelques années, ils avaient juré qu'ils ne remonteraient plus sur scène et cela ressemblait même à un divorce. Joey Starr faisait carrière au cinéma (avec succès) et développait des projets en solo. Quant à Kool Shen, outre un album solo sorti en 2016, on a appris qu'il jouait au poker à haut niveau, en plus de faire quelques apparitions au cinéma. Mais les deux comparses du 93 ont décidé de remonter sur scène en 2018. Les deux dates initialement prévues ont affiché complet en ... neuf minutes. Il fallait au moins ça pour fêter les trente ans du groupe. Alors ça ne nous rajeunit pas, c'est sûr, mais il paraît qu'un retour en adolescence n'est pas mauvais. Au moins le temps d'un concert. 

Lire aussi

Missy Elliott

Bien avant l'avènement des Nicki Minaj et autres rappeuses, on oublie souvent que Missy Elliott était là avant même que ces dernières ne sachent écrire un couplet. Missy Elliot a démarré sa carrière voilà vingt ans et au cours de celle-ci, s'est entourée des meilleurs : Timbaland, Method Man, Pharrell Williams, Ludacris... Des collaborations qui feraient pâlir d'envie n'importe qui. Peu après la sortie de "Respect M.E", Missy Elliott s'est peu à peu éloignée de la musique. 

Malade, elle révèle en 2011  que ses médecins lui ont découvert la maladie de Basedow. Une maladie auto-immune qui affecte la thyroïde avec des symptômes pénibles au quotidien. Ce n'est qu'en 2015, à l'occasion du SuperBowl, qu'on la revoit : Katy Perry, à qui il revenait la lourde tache d'occuper les gens durant la mi-temps, l'a faite monter sur scène. Neuf mois plus tard, elle sort un single intitulé "WTF" produit par Pharrell Willams, un fidèle. 

Lire aussi

IAM

Que celui qui n'a jamais dansé le MIA dans les années 90 lève la main... D' "Ombre et Lumière" à "Révolution" en passant par leur plus gros succès "L'école du micro d'argent", IAM est toujours resté dans les mémoires. Pour son retour après quatre ans d'absence après la sortie de "...IAM" en 2013, le groupe aurait pu se contenter de célébrer les 20 ans de son opus majeur, "L'école du micro d'argent", avec une mini-tournée, mais non. En 2017, ils sont revenus. Si vous êtes nostalgiques, sachez qu'il reste des places pour leur concert à l'AccorHotel Arena. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Savoie : sept morts dans deux avalanches, le risque "particulièrement élevé" ce week-end

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.