Sport, politique, cinéma... Ils adoraient Belmondo : les 10 plus beaux hommages au "Magnifique"

Sport, politique, cinéma... Ils adoraient Belmondo : les 10 plus beaux hommages au "Magnifique"

SOUVENIRS - "Un morceau de ma vie s'en va", "Une immense tristesse"... Très rapidement, après l'annonce du décès de Jean-Paul Belmondo, un flot d'hommages a déferlé, saluant l'homme et la carrière de ce monstre sacré du cinéma français.

Pour tous, c'était "Bébel". Avec la mort de Jean-Paul Belmondo, à 88 ans, le 7e art perd une de ses figures les plus populaires, un acteur sachant tout faire, sans se prendre trop au sérieux, des films d'action aux plus belles heures du cinéma d'auteur.

"On a tous espéré devant nos posters devenir un jour Jean-Paul Belmondo" avait lancé Quentin Tarantino en 2013 lors du Festival des Lumières à Lyon. C'était certainement l'un des hommages publics les plus vibrants pour l'acteur. 

Toute l'info sur

Jean-Paul Belmondo, la mort d'une légende

"Tu vas me manquer"

"L'homme de Rio" restait en effet un modèle absolu pour ses pairs, notamment Jean Dujardin, qui le considérait comme "l'un des derniers héros" du cinéma français. "Tu vas me manquer… tu vas tellement nous manquer. Merci Jean-Paul", a-t-il lancé sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

De son côté, le délégué général du festival de Cannes Thierry Frémaux se souvient de la palme d'honneur offerte à l'acteur en 2017 lors de la 42e édition de la célèbre cérémonie. "Ça avait été difficile de le convaincre", a-t-il assuré sur RTL. "C'était un plaisir de le revoir. Drucker l'avait transporté en hélicoptère. Il y avait toute une série d'attentions qui lui étaient apportées", se remémore-t-il.

La Mostra de Venise lui rend hommage

En dehors de la France, les réactions se multiplient également. La Mostra de Venise (qui se tient jusqu'à samedi) s'est rappelé avec admiration de l'acteur. Son directeur, Alberto Barbera, se souvient d'"un visage fascinant, une sympathie irrésistible, une versatilité extraordinaire, qui lui a permis d’interpréter des rôles dramatiques, d’aventuriers et même comiques, qui ont fait de lui une star appréciée universellement, aussi bien par le cinéma d’auteur que par le cinéma de divertissement". En 2016, le Festival lui avait décerné un Lion d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Acteur fétiche de Claude Lelouch, avec trois longs métrages et trois succès : Un homme qui me plaît (1969), Itinéraire d’un enfant gâté (1988) et Les Misérables (1995), le réalisateur s'est montré, lui-aussi, très affecté par la mort de son ami, "son frère" dit-il au JDD. "Ce genre de nouvelle, on espère qu'elle n'arrivera jamais. Jean-Paul était un immense acteur, mais aussi un ami. Aujourd'hui, un morceau de ma vie s'en va. On savait qu'il n'allait pas bien. Je n'ai que des bons souvenirs avec lui, je vais me les remémorer pour me consoler", a-t-il ajouté.

Pluie de réactions des personnalités politiques

Lui aussi avait tourné avec Claude Lelouch. Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti a souligné dans un tweet le "sourire", la "gouaille" et la "gueule" de Jean-Paul Belmondo. "Sa vie aura marqué toute une époque et rassemblé tant de générations. Merci Bébel", a-t-il sobrement écrit. 

"Un hommage lui sera rendu", annonce Roselyne Bachelot

Lui emboitant le pas, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot a salué un "artiste qui a réussi à réconcilier l'ensemble des Français". "Il plaidait aussi bien dans des films très très populaires, mais il n'a jamais non plus abandonné le cinéma d'auteur", a-t-elle confié sur RTL, décrivant Bébel comme un homme qui "transpirait la sympathie, la bienveillance, l'humour". La ministre confirme également qu'un hommage serait rendu à l'acteur. "Le président de la République en fixera les contours", a-t-elle déclaré. 

Lire aussi

Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a quant à lui, fait part de ses souvenirs au détour de la filmographie de l'acteur : "'L'As des As' a bercé mon enfance, 'Cartouche', mon adolescence, et dans 'À bout de souffle', je rêvais d'être à sa place avec Jean Seberg. Merci à Jean-Paul Belmondo d'avoir incarné un panache français avec un air de canaille espiègle", a-t-il commenté. 

Le PSG "à jamais reconnaissant"

Passionné de sport, Jean-Paul Belmondo avait contribué à lancer le Paris Saint-Germain en 1970 et avait occupé le poste de vice-président du club parisien. Dès l'annonce de sa disparition, son président actuel, Nasser Al-Khelaïfi, a tenu à lui rendre hommage. "Ce formidable comédien adorait le sport et il laissera aussi pour toujours le souvenir de son amour indéfectible pour le Paris Saint-Germain. Le club et les supporters lui seront à jamais reconnaissants d’avoir soutenu le club dans ses premières années afin de l’aider à grandir. À ses enfants, petits-enfants, à toutes celles et ceux qui l’ont aimé, le club présente ses pensées de réconfort et d’amitié", a-t-il souligné. 

C'était "l'unique Professionnel", selon Teddy Riner

Avant de faire carrière au théâtre puis au cinéma, "Bébel" était un boxeur aguerri, disputant 9 combats professionnels. Il était donc naturel qu'un autre champion d'arts martiaux, Teddy Riner, lui dise "Au revoir", insistant sur le fait qu'il était "l'unique Professionnel !".

Passionné de tennis, le comédien ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'était d'ailleurs l'un des rares endroits où l'on pouvait encore l'apercevoir. Le tournoi lui a rendu hommage sur Twitter.

Quant à la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, elle a salué "un véritable athlète, un amoureux de sport et des sportifs". "Respect éternel Monsieur Belmondo", a-t-elle tweeté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Exposition d'une photo d'Emmanuel Macron en maillot de bain : le couple présidentiel porte plainte

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Elections en Allemagne : les sociaux-démocrates en tête, incertitudes sur la succession d'Angela Merkel

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.