TF1 et LCI coachent des femmes expertes pour accélérer leur présence dans les médias

Femmes dans les médias : TF1 lance une promotion spéciale

VISIBILITÉ - A l'occasion de la Journée des droits des femmes ce 8 mars, TF1 et LCI lancent la première promotion "Expertes à la Une". Un panel de 15 femmes qui auront pour marraine d'honneur Elisabeth Badinter afin de renforcer la représentativité des femmes expertes dans les JT.

Elles sont économistes, climatologue, scientifiques, médecins ou pénalistes. Pourtant, ces femmes de savoir, aux parcours singuliers et remarquables, ont beaucoup plus de mal à rentrer dans la lumière que leurs homologues masculins. Et sont donc souvent moins visibles sur les plateaux de télévision. En 2016, le groupe TF1 avait décidé de mener une enquête pour mesurer la représentation des femmes expertes dans ses journaux et magazines d’information. Et le constat fut implacable : les femmes représentaient seulement 34% des personnes vues dans les journaux télévisés de la chaîne, et 22% des experts intervenants.

Face à ce bilan, le groupe avait lancé l’opération "Expertes à la Une" afin d’augmenter leur visibilité sur ses antennes. Quelques années ont passé et des progrès ont été réalisés : en 2020, plus de 41% de femmes sont présentes dans les reportages de la chaîne, et près de 30% d'expertes. Mais le pari n'est pas encore gagné. Il a donc été décidé d'aller plus loin en créant la toute première promotion d'"Expertes à la Une", qui réunit 15 professionnelles de 25 à 60 ans, issues de secteurs aussi variés que la santé, la recherche médicale, la justice, la sécurité (police et gendarmerie), l'intelligence artificielle, l'entrepreneuriat, l'économie, la géopolitique ou encore le climat.

Une année sous le tutorat de collaborateurs de TF1 et LCI

Et comme il fallait une marraine d'honneur pour chaperonner tout ce petit monde, Elisabeth Badinter a accepté d'endosser ce rôle. Pour cette femme de lettres et philosophe, "c’est avant tout faire œuvre de justice". "Quand il y a des écarts comme ça entre hommes et femmes, aussi importants dans quelque domaine que ce soit, ça me parait une injustice et je trouve que c’est bien de prendre ces initiatives", souligne-t-elle. 

Après une journée de lancement de la promotion organisée ce lundi 8 mars - Journée des droits des femmes -, animée par Marie-Sophie Lacarrau, les expertes auront l'opportunité de bénéficier pendant une année d'un programme de tutorat sous le parrainage/marrainage de collaborateurs des rédactions de TF1 et LCI, parmi lesquels Anne-Claire Coudray, Gilles Bouleau, Marie-Aline Meliyi ou encore Julien Arnaud, ainsi que de nombreux rédacteurs en chef et journalistes du groupe TF1. 

L'objectif pour ces femmes expertes ? "Être en immersion dans la rédaction auprès des journalistes, apprendre à vulgariser leur propos, à structurer leur discours et à prendre confiance en elles, mais aussi être formées à la prise de parole devant une caméra pour augmenter leur présence dans les rendez-vous d'information. Une façon in fine de légitimer leur savoir-faire et leur statut afin qu'elles puissent ensuite s'exprimer dans tous les médias", détaille Christelle Chiroux, rédactrice en chef à TF1 et auteur du podcast "Expertes à la Une". 

Lire aussi

La lieutenant colonel Françoise Poulain est l'une de ces recrues. À 39 ans, cette officier de gendarmerie a déjà occupé plusieurs postes de commandement territoriaux, dont celui de la compagnie de gendarmerie de Vannes dans le Morbihan. "Pendant quatre ans, j'ai eu sous mes ordres 170 militaires de la gendarmerie, dont 20% de femmes, et j'étais responsable de la sécurité de 190.000 personnes", souligne-t-elle fièrement. 

En formation pendant un an à l'école de guerre, elle pourrait se voir un jour diriger une armée. Mais le milieu de la télévision, en apparence hostile pour les femmes, lui reste encore à apprivoiser. "C'est un monde que je ne connais pas du tout", lance-t-elle, considérant sa participation à cette promotion "comme une chance". "C'est aussi une aventure humaine de rencontrer des journalistes qui font un métier différent du nôtre. Ce sera à mon avis très riche. Car plus on se connaît et mieux on peut travailler ensemble. Et puis la finalité, c'est bien évidemment de contribuer à la visibilité des femmes dans le milieu des médias", ajoute-t-elle.

Découvrez notre podcast Expertes à la Une

Écoutez cet épisode et abonnez-vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

"EXPERTES A LA UNE" part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1