Les candidates à Miss France 2022 se mobilisent contre les violences faites aux femmes

Les candidates à Miss France 2022 se mobilisent contre les violences faites aux femmes

SOLIDARITÉ - La main levée sur un cliché en noir en blanc publié sur les réseaux sociaux, les 29 prétendantes à la succession d'Amandine Petit se joignent à la campagne lancée par la ministre déléguée à l'égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno.

Une image forte pour marquer les esprits. Les candidates à Miss France 2022 ont marqué une pause au cœur de leur semaine de préparation idyllique à La Réunion pour une cause qu'elles ont toutes à cœur de défendre. Les 29 jeunes femmes posent les unes à côté des autres, la main levée comme pour marquer un arrêt.

"Pour dire stop aux violences faites aux femmes, Miss France soutient la campagne lancée par Elisabeth Moreno", détaille la légende de cette photo en noir et blanc partagé ce jeudi 25 novembre sur les réseaux sociaux de l'organisation. Une date symbolique, car il s'agit de la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes. 

Toute l'info sur

Miss France 2022 : qui succèdera à Amandine Petit ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Miss France Officiel (@missfranceoff)

La société Miss France rappelle que "des professionnels sont mobilisés et que des solutions existent", indiquant le numéro gratuit 3919 et le site à consulter pour plus d'informations, arretonslesviolences.gouv.fr

Lire aussi

Des contacts que martèle également sur ses réseaux sociaux la ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno, avec le hashtag #NeRienLaisserPasser. Les prétendantes à la couronne de Miss France s'étaient déjà fait entendre il y a quatre ans. Lors de l'élection de Miss France 2018, les reines de beauté régionales avaient enregistré deux clips en noir et blanc pour dénoncer les violences faites aux femmes.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.