Alexandra remporte "Koh-Lanta" : comment la Wonder Woman de l'Est a construit sa victoire

Alexandra remporte "Koh-Lanta" : comment la Wonder Woman de l'Est  a construit sa victoire

ZOOM - La grande gagnante de "Koh-Lanta : les 4 Terres", c'est elle. Première à tomber lors de l'épreuve des poteaux, Alexandra avait été choisie par Brice pour affronter le jury final. A 7 voix contre 5, ses membres lui ont donné la victoire, et les 100.00 euros à la clé. Retour sur le parcours de cette maman courage, fan revendiquée de Wonder Woman.

Elle était la dernière femme en lice en finale de Koh-Lanta : les 4 Terres. Alexandra Pornet, 35 ans, a eu beau tomber la première des poteaux, c'est elle a qui a remporté l'émission face à Brice, qui avait choisi de l'emmener à ses côtés face au vote du jury final, persuadé qu'il aurait plus de chances que contre Loïc, le chouchou des téléspectateurs. Il a eu tort puisque son adversaire l'a emportée par 7 voix contre 5. 

C'est l'épilogue d'un parcours étonnant où la jeune femme a d’abord fait partie de la dream team de l’Est avec le regretté Bertrand-Kamal, avant de manœuvrer habilement après la réunification pour ne jamais se retrouver sur la sellette. Et pourtant… Quasi-aphone en arrivant aux Fidji, où elle souffrait d’une angine, d’une otite et d’une bronchite, cette fan autoproclamée de Wonder Woman était la candidate idéale à un départ prématuré ! 

 

Contrairement à la teigneuse Hadja qui ne pouvait pas l’encadrer au début de l’aventure, à l’énergique Alix ou à l’ingénue Lola, la comptable de l’Ain n’a jamais attiré tous les regards sur elle. En revanche, elle s’est rendue indispensable auprès de ses camarades grâce à son indéniable maîtrise lors des épreuves les plus complexes. "Je ne sais pas si je suis cataloguée comme la cérébrale de la saison. Mais c’est vrai que j’aime bien me creuser les méninges", nous confiait-elle dans l'interview ci-dessus

Lire aussi

Durant l’épreuve d’orientation vendredi dernier, "Alex" avait remporté son ticket pour le top 3 sur le fil. Sur les pas de Loïc, elle avait vu le premier poignard lui passer sous le nez, l’obligeant à reprendre sa quête à zéro. Brice décrochant la deuxième place, elle s’était retrouvée au coude-à-coude avec Dorian et Lola, au propre comme au figuré, au terme de plus de cinq heures de recherches. La séquence où elle fait croire à la jeune Nordiste qu’elle a besoin de s'asseoir parce qu’elle est morte de fatigue, pour en réalité lui dissimuler la balise, a fait le bonheur des internautes…

Son surcroît de motivation dans la dernière ligne droite, Alexandra le doit sans doute au combat qu’elle mène au quotidien auprès de sa plus jeune fille Lana, âgée de 2 ans atteinte d’une maladie des yeux qui a nécessité de nombreuses hospitalisations depuis sa naissance. Ce n’est pas un hasard si elle pose avec elle sur un cliché posté en début de semaine sur sa page Instagram. "Tout est possible dans la vie avec l'espoir, l'effort et la ténacité", commente-t-elle dans un message également à l’attention de Fafali, son aînée âgée de 8 ans.

Si Alexandra a beaucoup fait parler d’elle sur les réseaux durant la saison, c’est aussi en raison des nombreux clichés sexy qu’elle a partagé au fil des semaines. Et qu’elle assume, avec ou sans retouche ! La semaine dernière, elle avait taclé les "jugements superficiels" à son encontre en publiant un montage qui montre son évolution physique depuis sa deuxième grossesse. "Personne ne doit vous dire à quoi vous devez ressembler, personne ne doit se moquer de vous pour ce que vous êtes ou représentez, femme publique ou non !", lançait cette adepte du Girl Power à ses 125.000 abonnés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

Lire et commenter