"Koh-Lanta" revient ce 12 mars sur TF1 : on a vu l'épisode 1 de la nouvelle saison

Description du sujet digitial

AVANT-GOÛT - TF1 donnera le coup d’envoi de "Koh-Lanta : les armes secrètes" ce vendredi 12 mars. LCI a pu découvrir le premier épisode de cette nouvelle saison tournée en Polynésie française, une première dans l’histoire du jeu. Avec 20 candidats aussi sportifs que déterminés et de nouvelles règles machiavéliques, conçues pour pimenter l’aventure.

L’existence d'une nouvelle saison de "Koh-Lanta" est en elle-même un exploit. Tournée au printemps dernier, l’édition française du jeu d’aventure est en effet la seule au monde à avoir bravé la pandémie de coronavirus. Délaissant les Fidji, les équipes d’ALP Productions ont posé leurs caméras dans les décors non moins paradisiaques de la Polynésie, l’archipel des îles Sous-le-Vent plus précisément. C'est là que 20 candidats sont venus de toute la France pour s'affronter après s’être soumis à une batterie de précautions sanitaires dignes des plus grands champions sportifs.

"Nous avions mis en place un protocole anti-Covid en amont qui nous a permis de vivre une saison tout à fait normale", explique à LCI la productrice Alexia Laroche Joubert. "Il a concerné aussi bien la population locale que nos collaborateurs et les candidats qui ont été sous soumis à un premier test PCR 10 jours avant le départ.  Nous leur avons ensuite demandé de réaliser un deuxième test à J-3. Arrivés à Papeete, ils ont été placés à l’isolement complet pendant 4 jours à l’issue desquels un troisième test a été réalisé. Bref, on s’est assuré qu’aucun d’entre eux ne soit porteur du virus pendant le tournage."

10 hommes et 10 femmes

L’objectif : proposer une saison à la hauteur des deux précédentes, suivies par plus de 6 millions téléspectateurs en moyenne. Histoire de renouveler l’exercice, de nouvelles règles ont été mises en place et donnent son titre au programme : "Koh-Lanta : les armes secrètes". Sous forme de messages ou d'objets, elles permettront aux aventuriers, s’ils les utilisent, de bousculer l’ordre établi. Parmi elles, le bracelet noir qui annule le pouvoir d’un collier d’immunité. Le détournement qui permet à un candidat de prendre la voix d’un adversaire au conseil. Ou encore l’ambassadeur secret dont l’influence sera décisive lors de la réunification…

Dès le premier épisode, que nous avons pu découvrir en avant-première, les 20 candidats - 10 hommes et 10 femmes - vont être bousculés par les stratagèmes élaborés par la production, quand bien même ils auraient révisé leurs classiques dans l’avion. A peine arrivés en pirogues, barrées par d’imposants guerriers maoris, ils doivent s’affronter dans une épreuve en deux temps. Après avoir franchi un premier parcours d’obstacles en individuel, ils sont divisés en dix binômes mixtes, composés au gré des couleurs dont ils ont hérité au hasard. Ensemble, ils vont devoir affronter une nouvelle série d’obstacles… et allumer un feu avec les outils mis à leur disposition.

Les jaunes et les rouges de retour

Après avoir divisé les candidats en quatre équipes régionales l’an dernier, la production a décidé de revenir aux fondamentaux, avec les bons vieux "rouges" et "jaunes". Mais la vraie différence avec la précédente saison réside dans le profil des candidats. Ils ont de 24 à 44 ans et semblent, au vu des premières images, bien plus affutés sur le plan sportif que leurs devanciers. Instructeur de survie, coach sportif, maitre-nageur, chauffeur de poids lourds… Il y aura du muscle dans ce "Koh-Lanta",. Mais aussi de forts caractères qui vont vite s’exprimer.

J’ai rarement vu un ensemble aussi homogène. Ce qui engendre des duels jaunes-rouges d’une intensité inédite- Denis Brogniart

"On a voulu jouer l’affrontement", reconnaît bien volontiers Julien Magne, le directeur des programmes d’ALP. "Ça ne veut pas dire que ces candidats sont tous meilleurs physiquement que les précédents. Mais nous sommes allés chercher l’envie d’en découdre parmi les postulants. Des gens aussi capables de s’en sortir face à l’hostilité qu’ils vont croiser durant l’aventure". Ce qui n’exclut pas les profils différents, et a priori moins guerriers, à la manière d’Alexandra, la comptable qui a remporté "Koh-Lanta : les 4 Terres" en faisant briller ses méninges après être tombée malade aux premières heures du jeu.

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Koh-Lanta : les confidences d'Alexandra, la gagnante aux Fidji

Le trait d’union entre ces deux saisons, c’est bien évidemment l’inamovible Denis Brogniart, autant ravi par l’accueil de la population locale que du casting qui lui a été proposé. "J’ai rarement vu un ensemble aussi homogène", assure l’animateur. "Ce qui engendre des duels jaunes-rouges d’une intensité inédite. Il y aura bien évidemment des surprises. Mais la barre a été placée très haut", promet celui qui s’apprête déjà à refaire ses valises pour le tournage au printemps d’une saison anniversaire qui sera diffusée à la rentrée prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Lire et commenter