"L’héritage, c'est assez répugnant" : Daniel Craig ne veut pas léguer toute sa fortune à ses filles

L'acteur britannique Daniel Craig le 3 mars 2020 à New York lors d'une projection spéciale de "Casino Royale", son premier James Bond.

DONNER PEUT ATTENDRE - Au détour d’une interview à un magazine anglais, l’interprète de James Bond a indiqué qu’il "ne voulait pas laisser de grandes sommes à la génération suivante" à sa mort. Un chemin pris avant lui par des personnalités bien plus riches encore.

Il a le permis de tuer à l’écran. Alors Daniel Craig est bien décidé à l’utiliser dans son quotidien pour liquider sa fortune. Pas encore retraité, l’acteur anglais de 53 ans a déjà une idée de ce qu’il compte faire de ses millions. Et il n’a pas l’intention d’en faire profiter totalement sa progéniture. 

"Je ne veux pas laisser de grandes sommes à la génération suivante. Je trouve que l’héritage, c'est assez répugnant. Ma philosophie, c’est de s’en débarrasser ou de la donner avant de mourir", explique-t-il dans une interview au magazine britannique Candis relayée par la presse anglo-saxonne.

Mark Zuckerberg et Bill Gates ont fait de même

"N’y a-t-il pas un adage qui dit que si vous mourez riche, vous avez échoué ?", s’interroge Daniel Craig qui cite en exemple le philanthrope Andrew Carnegie. "Il a fait don de l’équivalent de 11 milliards de dollars. Ça montre à quel point il était riche parce que je parie qu’il en a gardé quand même un peu pour lui", souligne-t-il. 

Le compte en banque de l’agent 007 ne manque pas non plus de zéros puisqu'il est estimé à près de 160 millions de dollars. De quoi quand même mettre à l’abri ses deux filles, sans pour autant leur reverser l’intégralité de sa fortune. Son aînée Ella, née de son premier mariage avec Fiona Loudon, a 29 ans. Et sa petite dernière arrivée en 2018, sept ans après son mariage avec l’actrice britannique Rachel Weisz.

Lire aussi

Daniel Craig prend le même chemin que Mark Zuckerberg et Bill Gates qui promettent de (presque) tout donner aux autres plutôt qu’aux leurs. À la naissance de sa fille Max en 2015, le créateur de Facebook a annoncé que sa femme et lui feraient don de 99% de leurs parts dans le réseau social au fil des ans pour promouvoir l’égalité et aider à un meilleur accès aux soins pour les plus démunis. 

Le fondateur de Microsoft et son ex-femme Melinda ont eux décidé depuis bien longtemps de ne transmettre qu’une "minuscule portion" de leur fortune estimée à 89 milliards de dollars à leurs trois enfants. "Ils devront trouver leur propre voix. Ils recevront une éducation incroyable mais ils devront choisir un travail qu’ils aiment et aller au boulot", disait-il au DailyMail en 2011. Mais plusieurs millions de dollars pour démarrer au bal de l'échelle, c'est tout de même pas mal non ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : pour Thierry Breton, il faut "massivement fournir des vaccins" aux pays pauvres

Éruption aux Canaries : l'aéroport de La Palma à l'arrêt, des centaines de personnes se pressent dans les bateaux

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.