L'ordonnance de Bachelot : "Le cinéma est aussi un divertissement et le divertissement peut et doit relever du chef-d'œuvre"

L'ORDONNANCE DE BACHELOT - Le Festival de Cannes, notamment marqué par l'hypocrisie de certaines personnes, ne reflète plus l'image valorisante du cinéma.

Le Festival de Cannes, considéré comme la plus grande vitrine mondiale du cinéma, ne serait-il plus cerné de bonnes intentions ? Notons que la montée des marches féministe ainsi que les déclarations de certains responsables de l'événement n'ont pas eu l'effet escompté. Les films sélectionnés et les critères de récompenses sont également une source de débat. Qu'est-ce qui a changé ? Que doit-on savoir sur le monde du cinéma ?

Ce lundi 21 mai 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'ordonnance de bachelot", nous parle du Festival de Cannes. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 21/05/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La République LCI

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter