La famille royale britannique n'est "pas raciste", assure le prince William

La famille royale britannique n'est "pas raciste", assure le prince William

DÉMENTI - Lors d'une visite d'école à Londres ce jeudi 11 mars, le prince William a démenti les accusations de racisme contre la famille royale lancée par son frère le prince Harry et son épouse Meghan lors de leur interview avec Oprah Winfrey.

Son père avait refusé de répondre à la presse. Lui n'a pas hésité à faire un commentaire. Interrogé sur l'interview donnée par le prince Harry et son épouse Meghan à Oprah Winfrey, le prince William a rejeté en bloc toutes les accusations de racisme.  "Nous ne sommes pas du tout une famille raciste", a-t-il déclaré lors de la visite d'une école de l'est de Londres ce jeudi 11 mars. Le duc de Cambridge, qui était accompagné de sa femme Kate, a également indiqué qu'il n'avait pas encore pu parler à son frère mais qu'il allait le faire.

Toute l'info sur

Meghan et Harry : l'interview qui fait trembler la couronne britannique

La couleur de peau d'Archie a soulevé "des inquiétudes" à Buckingham selon Meghan

Harry et Meghan se sont expliqués sur leur éloignement de la famille royale et leur exil en Californie lors d'une interview retentissante diffusée dimanche aux États-Unis.  

L'ex-actrice de 39 ans et son époux de 36 ans, sixième dans l'ordre de succession du trône, ont avancé une pression médiatique intenable, le racisme et l'absence de soutien de la famille royale pour justifier leur retrait de la monarchie. Harry et Meghan ont rapporté des conversations et des "inquiétudes" de la part d'un membre non nommé de la famille royale sur la couleur de peau qu'aurait leur fils Archie, aujourd'hui âgé de 22 mois, avant sa naissance. Une révélation qui a laissé Oprah Winfrey bouche bée. 

Lire aussi

Elizabeth II a réagi mardi soir en se disant "attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles" pour le couple, via un communiqué du palais de Buckingham. La reine a affirmé prendre "très au sérieux" les accusations de racisme 

lancées par Meghan et Harry.

Mais elle s'est engagée à les traiter "en privé" et a souligné que les "souvenirs peuvent varier", semblant montrer qu'elle ne prend pas ces déclarations pour argent comptant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter