Charlène soigne sa "grande fatigue" hors de Monaco "dans un établissement spécialisé"

Ses retrouvailles avec ses proches n’auront été que de courte durée… À peine rentrée d’Afrique du Sud, la princesse Charlène annonce son absence du Rocher pour plusieurs semaines… Mais que se passe-t-il à Monaco ?

SANTÉ - De retour depuis moins d'un mois sur le Rocher, l'épouse du prince Albert suit désormais "un vrai traitement encadré médicalement" pour se remettre sur pied loin des regards indiscrets.

Les dessins que ses enfants Jacques et Gabriella ont affiché sur le balcon du palais princier, vendredi dernier à l'occasion de la fête nationale, ont ému les Monégasques. Des témoignages d'affection que Charlène a sans doute pu observer depuis le lieu tenu secret où elle se trouve actuellement. La princesse de Monaco "a été admise dans un établissement spécialisé à la suite d'une grande fatigue liée à sa faiblesse", a indiqué à l'AFP une source proche des Grimaldi.

Dans une interview au magazine People faisant suite à un rare communiqué du couple, le prince Albert précise qu'elle devrait y rester plusieurs semaines. "Elle était clairement épuisée, physiquement et émotionnellement. Elle était submergée et ne pouvait pas remplir de fonctions officielles ou même assumer une vie de famille", poursuit-il.

"Suivre un vrai traitement encadré médicalement"

Le prince Albert raconte que leurs retrouvailles se sont, dans un premier temps, passées pour le mieux, le 8 novembre dernier, qui a marqué le retour de Charlène en Principauté. "Elle allait plutôt bien les premières heures puis c'est devenu assez évident qu'elle n'allait pas bien", se souvient-il auprès du magazine. Il assure que son épouse a accepté d'être soignée après une discussion avec ses frères et sa belle-sœur. "Elle savait que la meilleure chose à faire était d'aller se reposer et de suivre un vrai traitement encadré médicalement. Et pas à Monaco, pour des raisons de confidentialité", explique-t-il.

Elle a perdu beaucoup de poids, ce qui la rend vulnérable à d'autres infections comme un rhume, la grippe ou, dieu nous en préserve, le Covid- Le prince Albert

"Évidemment qu'il y a eu des conséquences des différentes opérations et procédures qu'elle a subies ces derniers mois", ajoute le prince Albert qui ne souhaite pas en dire plus. Charlène a été prise en charge par des chirurgiens à deux reprises sous anesthésie générale en Afrique du Sud en raison d'un lourd problème ORL qui l'a empêché de quitter le continent africain pendant près de 8 mois. 

Son époux évoque "une incroyable fatigue". "Elle a mal dormi pendant un certain nombre de jours, elle ne mangeait pas bien. Elle a perdu beaucoup de poids, ce qui la rend vulnérable à d'autres infections comme un rhume, la grippe ou, Dieu nous en préserve, le Covid", dit-il, insistant sur le fait qu'il ne s'agissait pas du coronavirus.

Lire aussi

"Ce n'est pas lié à un cancer, ce n'est pas un problème relationnel. Et si vous voulez parler d'autres spéculations, ce n'est pas du tout lié à une opération de chirurgie esthétique ou à un travail sur son visage", insiste le prince Albert qui nie depuis plusieurs mois les ruptures de séparation propagées par certains médias. 

Une certitude : il ira lui rendre très prochainement visite avec leurs jumeaux, "dès qu'ils auront le feu vert des médecins". "Jacques et Gabriella savent qu'elle leur parlera très bientôt (...). Je sais que nous surmonterons ça", assure-t-il. Avec en ligne de mire, l'espoir de voir les siens tous réunis pour les fêtes de Noël, dans un mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Neige-verglas : 11 départements toujours placés en vigilance orange

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.