"La Promesse" : Sofia Essaïdi confirme ses talents de comédienne sur TF1

TF1 lance sa nouvelle série « La promesse »

PORTRAIT - Sofia Essaïdi joue le rôle une policière de la brigade des mineurs dans la mini-série de TF1. Un rôle sur mesure pour la chanteuse, révélée par la "Star Academy", dont la carrière de comédienne se consolide.

Le grand public l'a découverte dans la troisième saison de la "Star Academy" en 2003. Depuis Sofia Essaïdi a fait un sacré bout de chemin. La jeune femme est la vedette ce jeudi sur TF1 de La Promesse, aux côtés Olivier Marchal, Lorànt Deutsche et Guy Lecluyse. Dans cette mini-série policière signée Anne Landois (la showrunner de la série Engrenages), elle joue le rôle de Sarah, une policière de la brigade des mineurs de Bordeaux qui enquête sur la disparition d'une petite fille dans les Landes. Une sombre histoire qui va réveiller des blessures qu'elle avait enfouies jusqu'ici. Un rôle touchant que la jeune femme campe avec justesse et délicatesse. 

"J’ai fait le même travail d’introspection que Sarah. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle j’ai été si touchée par ce rôle. Je n’accepte que des projets qui me parlent. Creuser dans mes émotions personnelles me permet ensuite d’habiter corps et âme mon personnage (…) Je pense par ailleurs que ce n’est pas un hasard si l’on m’a proposé ce rôle à cette période de ma vie", explique Sofia Essaïdi dans la présentation de la série.

Toute l'info sur

Le 13h

Pour beaucoup de personnes, j'étais un produit. Ce que je peux comprendre de là où je viens. On arrive dans un certain monde mais après je pensais réussir à me démarquer de ça- Sofia Essaïdi

Marquée par l'étiquette Star Ac, Sofia Essaïdi a eu bien du mal à faire entendre sa voix. Après le programme, elle sort un album baptisé Mon cabaret, mais n'arrive pas à percer dans un milieu qui ne lui fait pas de cadeau. C'est grâce à Kamel Ouali, le chorégraphe du programme de TF1, qu'elle rebondit. Après un an et demi de casting, il la choisit pour interpréter le rôle principal de sa comédie musicale Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte. Gros succès public, Sofia Essaïdi brille sur le devant de la scène. En 2009, elle emporte le NRJ Music Awards du meilleur groupe avec ses partenaires sur scène. 

La chanteuse collaborera par la suite avec de nombreux artistes sur différents projets musicaux, mais sans grand succès. "Pour beaucoup de personnes, j'étais un produit. Ce que je peux comprendre de là où je viens. On arrive dans un certain monde mais après je pensais réussir à me démarquer de ça", a-t-elle expliqué récemment à Sud Radio. Lassée de devoir se battre, elle met de côté sa carrière dans la musique pour se concentrer sur la comédie. 

C'est la série "Aïcha" qui la lance

En 2009, Yamina Benguigui lui donne sa chance en lui confiant le premier rôle de Aïcha, un téléfilm sur France 2 qui raconte la vie d'une jeune française d'origine algérienne. C'est un succès. La chaîne commande une suite baptisée Aïcha, job à tout prix, diffusée en mars 2011. Suivent Aïcha, la grande débrouille en septembre 2011 puis Aïcha, vacances infernales, diffusé en juin 2012. 

Lire aussi

Sofia Essaïdi poursuit sa lancée en donnant la réplique à Frédéric Diefenthal dans Meurtres en Auvergne (sur France 3), avant de tourner en 2017 dans Insoupçonnable, une fiction de TF1 qui s'inspire la série anglaise The Fall. On la verra aussi en 2019 sur France 2 dans Kepler(s), série réalisée par Frédéric Schoendoerffer avec Marc Lavoine sur la question des migrants. 

Désormais comédienne reconnue, elle vient de terminer le tournage d'un film réalisé par Michale Boganim sur la guerre libano-israélienne et sera à l'affiche des Héritiers de Jean-Marc Brondolo, un unitaire pour France 2 où elle jouera une lanceuse d’alerte dans le milieu médical. 

Sur le même sujet

Lire et commenter