La Tapisserie de Bayeux va être prêtée aux Britanniques, une première en près d’un millénaire

La Tapisserie de Bayeux va être prêtée aux Britanniques, une première en près d’un millénaire

HISTORIQUE – L'Elysée annonce mercredi que la France envisage de prêter la Tapisserie de Bayeux au Royaume-Uni. Un événement inédit depuis 950 ans et la création de cette œuvre monumentale, joyau du patrimoine, montrant la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. L’annonce officielle devrait être faite jeudi par Emmanuel Macron lors du sommet franco-britannique.

Enfin une bonne nouvelle pour Theresa May en ces temps troublés de Brexit. Le quotidien britannique The Guardian rapporte ce mercredi que le Royaume-Uni va prochainement se voir prêter la Tapisserie de Bayeux pour la première fois en 950 ans. L’événement devrait être officialisé jeudi par Emmanuel Macron et la Première ministre lors du sommet franco-britannique, où de nombreux sujets sensibles devraient par ailleurs être abordés. Une façon de sceller l’amitié entre les deux pays malgré les circonstances.  

Le journal précise que la cession de ce joyau quasi-millénaire du patrimoine français ne devrait toutefois pas se produire avant cinq ans. L'Elysée a de son côté fait savoir que ce "possible prêt" ne verra pas le jour avant 2020. Le temps de permettre au musée de Bayeux de s'assurer que l’œuvre dépeignant la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant et la bataille d'Hastings en 1066, monumentale par ses dimensions (près de 70 m de long pour 50 cm de large), pourra être transférée sans danger. "C'est un objet patrimonial extrêmement fragile qui fera l'objet de travaux de restauration très importants avant quelque transport que ce soit", souligne la présidence. Pas de détails, en revanche, quant au lieu qui l’accueillera. 

Toute l'info sur

Brexit : goodbye United Kingdom

Lire aussi

Plusieurs demandes infructueuses

Rarement déplacée depuis sa réalisation à la fin du XIe siècle, la Tapisserie de Bayeux avait déjà été réclamée par les autorités britanniques à plusieurs reprises. Toujours selon le Guardian, ce fut notamment le cas en 1953, à l’occasion du couronnement d’Elizabeth II, et en 1966, pour le 900e anniversaire de la bataille de Hastings. Inscrite par l’Unesco à son registre "Mémoire du monde", la broderie dite "de la reine Mathilde" est exceptionnelle car restée presque intacte à travers les siècles, mis à part un dernier tronçon manquant censé représenter le couronnement de Guillaume à Westminster.

Ce transfert outre-Manche va par ailleurs coïncider avec le réaménagement à venir du musée de la Tapisserie de Bayeux. De grands travaux, estimés à 20 millions d’euros, doivent débuter en 2021. Le projet, lancé par Bernard Cazeneuve en février dernier, doit aboutir en 2023 à un nouvel écrin agrandi pour la gigantesque tapisserie qui, si elle attire chaque année quelque 400.000 visiteurs, souffre néanmoins d’un manque de fréquentation en raison de son lieu d’exposition, un étroit couloir datant de 1983. Objectif : construire une nouvelle salle qui permettra de contempler l'œuvre d'un seul regard.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des enfants au menu du Conseil de défense lundi

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.