"La vérité fait avancer" : Clémentine Célarié révèle avoir eu un cancer du côlon

Clémentine Célarié au Festival d'Angoulême en août 2021.

CONFIDENCES - Dans "Les Mots défendus", la comédienne se livre sur son combat un cancer du côlon dont elle est aujourd'hui guérie. Elle a expliqué au micro de RTL pourquoi elle a choisi de garder sa maladie secrète jusqu'ici.

Elle a traversé une épreuve difficile à l'abri des regards. Invitée ce jeudi sur RTL, Clémentine Célarié a révélé qu'elle a souffert d'un cancer du côlon dont elle est aujourd'hui guérie. La comédienne qui s'était fait discrète ces derniers mois s'est confiée sur son combat contre la maladie dans un ouvrage intitulé Les Mots défendus, qui sort aujourd'hui chez Albin Michel. 

"Quand on est dans ce moment-là, qui est en fait pour moi un moment de vie profond, où on se retrouve seul, durant la chimiothérapie où on est vautré comme une sorte de cachalot. Je me suis dit, bon il faut se fabriquer un médicament, et je me suis dit : 'Je vais faire ce livre, car j'avais besoin de m'adresser à quelqu'un', de m'adresser au public comme à un copain, ou un confident", a expliqué Clémentine Célarié. 

"Je ne voulais pas le dire trop tôt, je voulais révéler ça avec un livre pour que ce soit toute une aventure et pas seulement l'anecdote sensationnelle, je voulais raconter ça", poursuit la comédienne qui est parvenue à cacher habilement sa maladie en arborant des perruques ou en annulant des représentations. La crise sanitaire qui a conduit à la fermeture des théâtres et des salles de spectacle l'a également aidée à rester discrète. 

Parfois les gens vous regardent comme si vous étiez mort, mais non on n’est pas mort- Clémentine Célarié

Dans son ouvrage, l'actrice de 64 ans qui ne veut pas qu'on la regarde avec pitié aborde tous les sujets, sans tabou : la chimiothérapie, la perte de ses cheveux et même la première fois où elle retourne aux toilettes. "Ce n'est pas parce qu'on a un cancer qu'on meurt : parfois les gens vous regardent comme si vous étiez mort, mais non on n’est pas mort, on est là et puis c'est tout", explique la comédienne qui pense que "la vérité fait avancer" et qu'elle peut aussi "peut soigner". "Si on reste dans l'hypocrisie, bien sûr qu'on ne risque rien, mais c'est dommage parce que ça ne contribue pas à guérir", estime-t-elle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.