"La musique brésilienne m’a toujours envoûté" : Laurent Voulzy raconte son dernier album, "Belem"

DirectLCI
MUSIQUE - Entre bossa nova et samba, Laurent Voulzy rend hommage aux musiques brésiliennes avec son dernier et neuvième album : "Belem". L’auteur de "Le Soleil donne" distribue encore quelques rayons venus du Brésil, histoire de faire durer l’été.

Laurent Voulzy a attendu ses 68 printemps pour consacrer un album aux musiques brésiliennes, mais il s’en inspire depuis ses premiers titres. "Depuis que j’ai une guitare, j’ai essayé de jouer divers styles. Et très vite, la musique brésilienne m’a accroché et envoûté, au même titre que la musique pop et rock. J’avais 15 ou 16 ans à l’époque. Le premier morceau de samba que j’ai joué, c’était "Samba De Uma Nota So". J’avais acheté la partition", se souvient l’auteur de "Rockollection".

Enregistré sur la plage

Pour retranscrire au mieux l’ambiance du Brésil, une partie de l’album a été enregistrée sur la plage de Rio de Janeiro. "Au studio, on est dans une espèce de confort, de silence. On maîtrise tous les sons. Sur la plage, ce n'est pas le cas. On est partenaire de la mer, qui a un rôle important, auquel je tenais. C’est formidable, la mer amène une émotion et on est comme un bois flotté. On est manipulé par le bruit de la mer et on joue avec cette ambiance."

 

Pour réussir cet exploit, Laurent Voulzy a demandé de l’aide du côté du grand écran.  "On a demandé à un ingénieur du son de cinéma de venir avec son matériel. Il lui a suffi de trois micros : un pour la guitare, un pour la mer et un pour ma voix."

De "Rockollection" à "Spirit of Samba" en passant par "Grey’s Anatomy"

Laurent Voulzy a toujours voulu, au fond de lui, consacrer un disque à la musique brésilienne. Il en a parsemé ses précédents albums : "Dans une chanson comme 'Le rêve du pêcheur', le tempo vient de la samba. 'Le soleil donne' et 'Slow down' aussi. Ça me venait automatiquement. Il y a comme une évidence puisque je suis originaire de la Guadeloupe. Toutes les musiques de Cuba jusqu’au Brésil sont cousines". 


Laurent Voulzy navigue facilement de la pop à la samba. Et le meilleur exemple, dans ce 9e album, est "Spirit of Samba". "On est obligé de faire un lien avec 'Rockcollection'. Le fils de Baden Powel a eu l’idée de faire un 'Rockollection' brésilien. Le projet a dormi pendant deux ans. Et j’avais envie de le faire. On l’a construit ensemble, j’ai demandé à Alain (Souchon) d’écrire des couplets. J’ai demandé à des artistes brésiliens et anglophones de chanter… c’est devenu 'Spirit of Samba'. On puise dans des morceaux magnifiques et il faut juste les ordonner et trouver les enchaînements." 

Un titre de 18 minutes qui retrace les classiques de la musique brésilienne, avec une surprise de taille dans les invités : Chyler Leig, qui tient le rôle de Lexie Grey dans Grey’s Anatomy, donne de la voix dans "Spirit of Samba". "Elle s’est même essayée au français. C’est une fille très agréable. On s’est rencontrés sur Paris, j’ai écouté ses maquettes, elle a écouté des titres que j’ai écrits et on s’était quittés en se promettant de faire un morceau ensemble. Voilà qui est fait. On a enregistré dans mon studio à Joinville."

Habitué à Paris et à Londres, Laurent Voulzy se verrait bien retourner au Brésil pour de longues vacances. "La musique y est omniprésente. Dans tous les pays, la musique est importante. Mais au Brésil, elle est dans l’air. Il n’y a pas de classe moyenne là-bas. Riches ou pauvres, il y a une chose qui est au-dessus d’eux et qui les fédère tous, c’est la samba."  

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter