Le cinéaste Bertrand Tavernier est mort à l'âge de 79 ans

Le réalisateur Bertrand Tavernier  s'est éteint à l'âge de  79 ans.

DISPARITION - Figure majeure du cinéma français, le réalisateur Bertrand Tavernier est mort à l'âge de 79 ans, a annoncé l'Institut Lumière, dont il était le président.

On lui doit des chefs-d’œuvre du cinéma français comme L'horloger de Saint-Paul, Le juge et l'assassin, La vie et rien d'autre, Capitaine Conan ou encore L.627 avec à la clé de nombreuses récompenses dont pas moins de cinq César. Le réalisateur Bertrand Tavernier est décédé ce jeudi à Saint-Maxime, dans le Var, à l'âge de 79 ans. Une triste nouvelle annoncée par l'Institut Lumière, à Lyon, dont il était le président. 

Fils de l’écrivain et résistant René Tavernier, Bertrand Tavernier fut d'abord un immense cinéphile, critique dans des revues comme Les Cahiers du cinéma et Positif, avant d'être l’attaché de presse du maître suisse Jean-Luc Godard. Assistant de Jean-Pierre Melville sur Léon Morin, prêtre, il passe derrière la caméra en 1964 en réalisation l’un des segments du film à sketch Les Baisers.

Un cinéphile devenu cinéaste

C’est finalement en 1973 qu’il signe son premier long, L’horloger de Saint-Paul, d’après un roman de George Simenon. Un drame policier interprété par Philippe Noiret qui deviendra l’un de ses acteurs fétiches. Avec plus d’un million de spectateurs en salles, il lance la carrière de l’un des cinéastes les plus prolifiques et talentueux de sa génération.

Que la fête commence, Le Juge et l’assassin, Coup de Torchon, Un dimanche de campagne… Ambitieux dans la forme, le cinéma de Bertrand Tavernier évoque les maux de la société de son époque et confirme le talent de grands comédiens comme Jean Rochefort, Philippe Torreton, Jacques Gamblin, Marie Gillain et bien d'autres encore.

Bertrand Tavernier va remporter pas moins de 5 César, dont deux en qualité de meilleur réalisateur pour Que la fête commence en 1976 et Capitaine Conan, en 1997. Il sera nommé à l’Oscar du meilleur film étranger en 1983 pour Coup de Torchon et recevra le prix de la mise en scène à Cannes en 1984 pour Un dimanche à la campagne, le Bafta du meilleur film étranger en 1990 pour La vie et rien d’autre et l’Ours d’or à Berlin en 1995 pour L’Appât.

En 2013, il réalise son dernier film de fiction, l’adaptation de la bande-dessinée Quai d’Orsay, Niels Arestrup recevant le César du second rôle pour son interprétation du chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères, joué par Thierry Lhermitte. En 2016, il était revenu à ses premières amours de cinéphile en signant Voyage à travers le cinéma français, un documentaire décliné en film et en série de plus de 12 heures.

Côté privé, Bertrand Tavernier était le père de l'acteur et réalisateur Nils Tavernier et de la romancière Tiffany Tavernier, les deux enfants nés de son premier mariage de 1965 à 1981 avec la scénariste franco-britannique Colo Tavernier,  décédée l'an dernier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.