Le fils d'un baron du cartel de Cali va poursuivre Netflix en justice

Miguel Rodriguez Orejuela après on arrestation le 6 août 1995 à Bogota.

COLÈRE - William Rodriguez estime que la série "El Cartel de la Sapos, El origen" sur les narco-trafiquants colombiens offre une vision "irréaliste" de sa famille.

Quand la réalité dépasse la fiction. Le fils d'un ex-baron de la drogue du célèbre cartel de Cali, en Colombie, va poursuivre en justice Netflix, coupable selon lui d'avoir donné une vision "irréaliste" de sa famille dans une nouvelle série sur les narco-trafiquants colombiens. William Rodriguez, fils du "capo" Miguel Rodriguez Orejuela, a déclaré jeudi sur une radio locale qu'il va lancer "toutes les procédures judiciaires nécessaires" pour que la série, produite par la TV colombienne Caracol Television, soit suspendue.

Diffusée depuis début juillet par la célèbre plateforme de streaming, mais pas retransmise en Colombie, El Cartel de la Sapos, El origen raconte l'histoire des Villegas (un nom imaginaire), ou l'itinéraire de "deux modestes frères de Cali" pour "devenir des barons de la drogue". Elle s'inspirerait ainsi de l'histoire du fameux clan Rodriguez Orejuela, deux puissants parrains aujourd'hui emprisonnés aux États Unis, et un moment rivaux du défunt Pablo Escobar. 

Netflix assure qu'il s'agit d'une "œuvre de fiction", et que les faits sont "le fruit de l'imagination des scénaristes". Sur son site internet, Caracol Televisión Internacional explique en revanche que la série est "basée sur des faits réels" concernant "les chefs du redoutable cartel de Cali". Pour Rodriguez fils, pas de doute, la production a "violé son intimité familiale", et le principal protagoniste de la série, Wilmer, présente d'évidentes similitudes avec sa vie.

Netflix a "commercialisé mon nom", a-t-il accusé, estimant par ailleurs que la production a "plagié une grande partie" de l'un de ses livres sur la famille Rodriguez Orejuela. "L'histoire a été plagiée, mon livre a été plagié", a-t-il assuré, dénonçant les profits générés ainsi sur son nom par la plateforme de diffusion. Le plaignant indique demander réparation "pour tous les dommages et préjudices moraux" causés par "les inventions de ce dessin animé".

Lire aussi

Dans le sillage du célèbre Narcos, sur la vie de Pablo Escobar et sa rivalité avec le cartel de Cali dirigé par les frères Rodriguez Orejuela, Netflix diffuse cette nouvelle série sur le thème des barons de la drogue colombiens dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis et en Espagne. 

Démantelé au milieu des années 1990, le Cartel de Cali a été considéré par les États-Unis comme la plus grande organisation de trafic de drogue au monde après la chute de Pablo Escobar, chef du Cartel de Medellín et ennemi acharné des Rodriguez Orejuelas.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.