Le hip-hop investit Netflix : 3 docs à voir absolument

Le hip-hop investit Netflix : 3 docs à voir absolument
CULTURE

VACANCES - Durant les vacances des fêtes de fin d'année, rien de mieux que de regarder des films sous la couette, avec un thé bien chaud et quelques chocolats. Pour "chiller" tout en se cultivant, voici trois documentaires pour les passionnés de culture hip-hop disponibles sur Netflix.

"Hip-Hop Evolution" de Shad Kabango

Des années 70 avec Kool Herc et Grandmaster Flash à la naissance du gangsta rap, en passant par l'avènement des mixtapes, "Hip Hop Evolution" retrace, en quatre épisodes,  l'évolution de ce genre musical devenu, au fil des décennies, l'un des plus importants dans l'industrie du disque. Une évolution qui est passée d'un moyen de survie pour de nombreux jeunes à une industrie qui brasse des milliards de dollars. 

En bref, une approche quasi anthropologique du mouvement dans laquelle vous verrez un Russel Simmons donner une interview en chaussettes, Ice-T evoquer le hip-hop entre deux tournages de New York unité spéciale, ou encore Dr Dre mixer, le tout entrecoupé d'images d'archives rares. 

"Stretch and Bobbito: Radio that changed lives"

Dans les années 90, Stretch Armstrong et Bobbito Garcia animaient une émission de radio, devenue légendaire pour de nombreuses figures du rap. Jay Z, Busta Rhymes, KRS One, Common... Tous se pressaient pour venir poser quelques freestyles dans le studio de ces deux animateurs, passionnés de rap. Nas indique d'ailleurs dans le documentaire, signé Bobbito Garcia, qu'à l'époque, pour eux, il s'agissait "de l'émission de radio la plus importante du monde". Diffusé la nuit, sur WKCR, le programme a permis à ces légendes du rap de faire leurs premiers pas en radio. 

Elue meilleure émission hip-hop de tous les temps par le magazine The Source, elle était le passage obligatoire de tout rappeur voulant percer dans le milieu. Aujourd’hui, le nombre total de ventes des artistes entendus pour la première fois sur leur radio dépasse les 300 millions de disques écoulés. Au travers de nombreuses interviews, les deux animateurs font le tour des bureaux de ces rappeurs devenus businessmen, pour leur demander ce que l'émission leur avait apporté à l'époque, et leurs meilleurs moments. Au casting, c'est impeccable : du JayZ, du Fat Joe, Nas, Busta Rhymes, Common et Raekwon entre autres. Un bout d'histoire à voir absolument. 

"Fresh Dressed" de Sacha Jenkins

Qui dit rap dit souvent "fringues". Dans Fresh Dressed de Sacha Jenkins, on apprend que le mouvement hip-hop passe aussi par les vêtements. D'ailleurs, connaissez-vous Dapper Dan, ce tailleur new-yorkais chez qui les stars du rap se pressaient ? Comment la marque Polo Ralph Lauren a-t-elle atterri sur le dos de milliers de personnes à cette époque ? Qui aurait imaginé qu'un jour des rappeurs s'approprieraient des marques de luxe et que ces dernières les courtiseraient ? Tout cela est dans ce documentaire, impeccablement mis en images. Côté intervenants, c'est aussi impeccable : André Leon Talley, Kanye West, Nas, Pharrell Williams ou encore Marc Ecko et Damon Dash. Des pointures. 

PS : Ouvrez l'oeil, vous apercevrez même un certain Channing Tatum défiler, une peau de bête sur le dos. 

Bonus Track : "The Get Down" de Baz Luhrmann

La série The Get Down offre ses lettres de noblesse aux origines du hip-hop, né dans les années 70. La série, réalisée par l'Australien Baz Luhrmann, a pour ambition de mettre en lumière une réalité souvent oubliée : le rap a émergé dans le district défavorisé du Bronx, autrefois une zone de non-droit. Six épisodes sont déjà en ligne, tous ont reçus l'expertise d'un certain Grandmaster Flash, régulièrement sollicité par l'équipe pour les détails historiques. D'ailleurs, dans la série, il est joué par un jeune acteur. 

La série s'ouvre en 1977, année terrible pour New York, qui vient d'éviter de justesse la banqueroute et où une panne géante d'électricité a livré la ville aux pillages. Elle suit le personnage fictif d'Ezekiel Figuero, adolescent très scolaire passionné de poésie mais mal encadré dans sa famille, qui fait la cour à Mylene Cruz, chanteuse en herbe qui rêve d'échapper à son père, pasteur autoritaire. 

En vidéo

3 bonnes raisons de regarder "The Get Down" sur Netflix

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent