"C'est la fois de trop" : le rappeur Médine porte plainte contre la députée Aurore Bergé

Le rappeur Médine porte plainte contre Aurore Bergé

POLÉMIQUE - La députée LaREM l'avait qualifié de "rappeur islamiste" qui "disait qu’il fallait tuer des laïcards" sur le plateau de LCI.

Une nouvelle polémique Médine pointe le bout de son nez. Accusé par Aurore Bergé, la semaine dernière, d'être un "rappeur islamiste" qui "disait qu’il fallait tuer des laïcards" le Havrais a annoncé mardi son intention de porter plainte contre la députée pour diffamation. 

"Je suis dans la lumière et je dois servir d’exemple, voire de symbole à tous les gens qui me suivent", explique-t-il à propos de cette affaire dans un long entretien accordé à Mediapart. "Je veux montrer à celles et ceux qui subissent des brimades ou des fausses accusations, comme celles portées à mon encontre, que l’on peut agir et dire 'Stop, c’est terminé'. J’attends une condamnation et des excuses publiques", poursuit le rappeur. "Je vais demander la totale : dommages et intérêts. C’est mon honneur qui est mis en jeu."

Dans une interview à LCI, Aurore Bergé évoquait une conférence donnée par le rappeur à l’École normale supérieure (ENS): "Ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre ?"

Ce n'est pas la première fois que le rappeur est la cible de politiques. En cause, certains de ses anciens titres tels "Djihad" ou "Don’t Laïk", dans lequel il évoque la "crucifixion" des "laïcards". En 2018, son concert au Bataclan, cible des attentats du 13 novembre 2015, avait dû être annulé après que Marine Le Pen et plusieurs personnalités de la droite lui aient reproché, sans preuve tangible, d'adhérer au fondamentalisme islamiste. 

Lire aussi

"C’est la fois de trop", explique le rappeur dans son entretien avec Mediapart. "J’assiste au revirement médiatique de cette frange du gouvernement qui est en train de se radicaliser en adoptant un discours plus à droite, voire à l’extrême droite. J’ai l’impression que le temps du dialogue est révolu. J’ai la possibilité, en tant qu’artiste populaire, de répondre à cette dérive radicale. Je connais les moyens d’accéder aux médias, je connais le chemin juridique qui me permettra de faire valoir mes droits." 

Le rappeur préfère prendre cette nouvelle accusation sur le ton de l'humour: "Pour ajouter une touche d'humour, mon seul regret est de porter plainte contre la fille du doubleur de Sylvester Stallone. Une voix qui a bercé mon enfance". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants de plus de 50 ans "vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

Funérailles du prince Philip : avec ou sans Meghan et Harry ?

Lire et commenter