Le rappeur Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile

Le rappeur Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile

JUSTICE - Interpellé en juin dernier à Paris, Moha La Squale a été condamné ce jeudi à six mois de détention à domicile sous surveillance pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion à l’encontre des forces de l’ordre.

Les ennuis judicaires s’accumulent pour Moha La Squale. Alors qu’il est visé par une enquête préliminaire pour violences, séquestrations et agression sexuelle à l'encontre de plusieurs de ses ex-compagnes, le rappeur français, âgé de 25 ans, a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour refus d'obtempérer, outrage et rébellion, suite à un contrôle de police en juin dernier dans le XVIIIe arrondissement de Paris.  

Lors d'un contrôle routier de routine, les policiers procédant au contrôle s'étaient aperçus que le rappeur, de son vrai nom Mohamed Bellahmed, faisait l'objet d'un mandat de recherche pour refus d'obtempérer aggravé. Le mois précédent, il avait été surpris au cours d'un "rodéo" à moto dans les rues de la capitale mais avait réussi à échapper aux policiers. 

Il ne voulait pas "parler mal de la police"

Sur les vidéos de son interpellation, diffusées sur les réseaux sociaux, on entend le rappeur, maintenu au sol par trois policiers, crier des injures alors que les agents tentent de lui passer les menottes. Au cours de l'audience en mars, Moha La Squale avait expliqué être "désolé" et soutenu qu'il ne voulait pas "parler mal de la police". Le rappeur n’était pas présent ce jeudi à l’audience, son avocat expliquant qu’il était actuellement à l’étranger. 

Lors du procès le 18 mars, la procureure avait requis une peine de 10 mois de détention à domicile sous surveillance électronique à l'encontre du rappeur parisien, de son vrai nom Mohamed Bellahmed. Jeudi, il a également été condamné à verser des amendes entre 400 et 500 euros aux trois policiers parties civiles.

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Moha La Squale : son ascension éclair

Moha La Squale a été l'une des grosses révélations musicales de l'année 2018, auteur d'un premier album intitulé Bendero, disque d'or avec plus de 50.000 exemplaires vendus. Son deuxième opus allait paraître lorsqu’en septembre dernier, des accusations de viol, violences et séquestration avaient été relayées par les réseaux sociaux. 

 

Quelques jours plus tard, trois anciennes compagnes du rappeur allaient porter plainte à son encontre, entraînant l'ouverture d'une enquête pour "violences volontaires", "agressions sexuelles" et "menaces de mort", confiée à la police judiciaire parisienne. Deux autres jeunes femmes ont déposé plainte depuis pour des faits similaires. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Israël/Palestine : le conseil de sécurité de l'ONU toujours désuni

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.